Navigue dans le monde

Reviens à la carte Monde
Légende
  • Régions
  • Capitale
  • Villes
Alternative content
Légende
  • > 90
  • entre 90 et 70
  • entre 70 et 50
  • entre 50 et 35
  • < 35

actualités

Jette un p'tit coup d'œil sur l'actu Ready to Go: nouveautés, jeux, fonctionnalités, salons, évènements…

A la découverte de la Thailande et de ses îles

A la découverte de la Thailande et de ses îles

Tout commence à 2350 mètres d’altitude, un soir d’hiver 2017.

Ma vie venait de prendre un tournant difficile, à la veille de partir en Haute-Savoie pour effectuer une saison d’hiver, mon compagnon de l’époque préféra me laisser partir seule. Cette rupture amoureuse, je n’y étais absolument pas prête, nous partions effectuer les saisons dans l’hôtellerie afin de faire une jolie cagnotte pour un voyage autour du monde, autant vous dire que j’ai eu du mal à digérer. Il m’a fallu du temps, pour comprendre, accepter et laisser passer la douleur.

Réceptionniste dans un hôtel de luxe, je passais la majeur partie de mon temps au travail, accueil, administration… j’avais le sentiment d’être là, car je devais être là, mais que ma place était ailleurs. J’avais soif de rencontres, de discutions sans fin, d’échange et de découverte. Certes, j’avais un bon salaire, de bons copains, mais a l’intérieur de moi, je n'avais qu'une envie : partir découvrir ce que le monde pouvait m’offrir. Et je n’avais pas envie de me contenter de 5 semaines de vacances par an pour être heureuse. Un soir après une longue journée de travail, je me suis dit qu’à l'approche de mes 30 ans, il serait peut-être temps de vivre pour moi et de faire ce qui allait me rendre vraiment heureuse : partir à l’aventure !

Voyagez autrement !

C’est alors que le projet «Voyagez Autrement» a vu le jour. Je n’avais pas envie de vivre ce voyage comme de simples vacances, mais bien au contraire, au plus proche des locaux, de la vraie vie. Alors l’envie de faire du volontariat auprès d’associations locales est venue toute seule. Et c'est là où l'idée de faire participer la communauté qui me suit sur les réseaux sociaux m'est venue également.

J’ai donc ouvert une cagnotte solidaire dans le but de pouvoir faire des donations auprès des associations que j’allais visiter, aux noms des contributeurs.
Ce projet, je l’ai toujours vécu dans le partage, depuis le premier jour où j’ai pris mon avion pour Bangkok jusqu’à aujourd’hui. Cette communauté, comme les professionnels l’appellent, m’a apportée tellement plus que des likes ! Ils m’ont soutenu dans les moments difficiles, notamment lors d’une hospitalisation à Chiang Mai, mais aussi dans les moments joyeux.

Après avoir prolongé mon périple de 3 mois et avoir vadrouillé entre la Thaïlande, le Laos et le Cambodge, ce fut l’heure de rentrer à la maison, le boulot m’attendait. Mais voilà mon cœur ne voulait pas me laisser partir, pour la première fois de ma vie, j’étais seule au bout du monde et vraiment heureuse !

J’ai donc hésité, parlé, échangé avec mes proches, mais aussi avec cette même communauté et grâce à cela, j’ai écouté mon cœur et j’ai décidé de tout plaquer pour rester là, dans le nord de la Thaïlande.
Faire le choix de rester, c’est simple, le plus dur fut de l’assumer. Laisser ses proches à plus de 10000 km de soi, laisser le chien, le chat chez maman, devoir vendre ma voiture pour rembourser le crédit et toute l’administration qui s'ensuit. Et comme si ma bonne étoile voulait me rassurer dans mon choix, après 3 jours de recherche d’emploi, je fus embauchée au poste d’institutrice d’Anglais dans une école Thaïlandaise. Mon cv est tombé par miracle entre les mains de la directrice et mon profil lui a plut.

La rencontre qui a tout changé 

Entre temps, je tombe sous le charme de Dede, un jeune homme venant d’une ethnie Karen qui m’accompagne dans ma décision et me rassure dans mon choix. Pendant quelques jours, j’ai eu peur, peur que ce soit trop beau pour être vrai et j’ai finalement fini par me dire que dans la vie rien n’arrive par hasard. Alors pourquoi pas prendre les choses comme elles viennent sans trop se poser de question pour une fois ?

J’ai donc pris un billet aller/retour pour la France, serré mes proches très fort dans mes bras, géré toute la paperasse et pris la route pour mon nouveau chez moi. Logé avec la famille de mon compagnon dans le village Karen de Khwae Wua Dam, entouré de jungle et de rizière à 30 km de Chiang Rai j’ai trouvé mon équilibre de vie.

Après trois mois dans leur maison, j’ai voulu les remercier de m’avoir accueilli comme leur propre fille, je leur ai donc proposé d’ouvrir ensemble homestay familial afin que cela puisse leur apporter un petit complément de revenu. Chaque membre de la famille a participé, le père, la mère, la cousine, le tonton, bref nous étions tous heureux de mettre ce projet en place. Et encore une fois les premiers clients a venir nous rendre visite fut des membres de cette communauté des réseaux sociaux, que je préfère appeler ma famille virtuelle.

La vie nous confronte parfois a des moments difficiles auxquels nous ne sommes absolument pas préparés, mais n’oublions pas, tout arrive pour une raison.
Alors si un jour l’envie vous dit d’écouter votre cœur faites-le, au mieux vous trouverez le bonheur au pire, vous apprendrez.

Tu peux lire aussi

S'inscrire à la Newsletter