Navigue dans le monde

Reviens à la carte Monde
Légende
  • Régions
  • Capitale
  • Villes
Alternative content
Légende
  • > 90
  • entre 90 et 70
  • entre 70 et 50
  • entre 50 et 35
  • < 35

Étranger : découvrez nos vidéos & interviews

Globe-trotteuse : "Seule et en sac à dos… la plus belle aventure de ma vie !"

octobre 17, 2016
etranger

Cette semaine, nous sommes partis à la rencontre de Sarah, une véritable globe-trotteuse. Entre l’Asie et l’Amérique, Sarah ne perd pas le nord et combine voyage et projets de carrières. Une femme avec un vrai caractère et qui sait croquer la vie à pleines dents !

Carte d’identité de la voyageuse

  • Prénom : Sarah
  • Age : 28 ans
  • Ville d’origine : Montpellier
  • Date et destination de départ : 16 février 2014, Toronto
  • Durée de l’expérience : toujours sur la route…

1. Parle-nous un peu de toi et de ton parcours

Originaire du nord de la France, j’ai déménagé à Montpellier à l’âge de 15 ans avec mes parents. Dans ma famille, on a toujours été en mouvement. Mon père travaillait en déplacement à plus de 600km de la maison et mon frère aîné s’est expatrié en Angleterre quand j’avais 12 ans.

J’ai pu observer la vie des expatriés de l’autre côté de la Manche, un modèle m’a toujours fasciné, comme si l’herbe était forcément plus verte ailleurs. Ne sachant pas tout de suite ce que je voulais faire plus tard, je me suis orientée vers une école de commerce me permettant de faire un parcours d’études à l’étranger.

2. Pourquoi as-tu décidé de partir faire un tour dans le monde ?

Pour ma dernière année de Master, j’ai eu l’occasion de faire un échange universitaire à Shanghai en Chine. J’ai découvert lors de cette expérience mon goût pour le voyage en sac à dos, la découverte de nouvelles cultures et le voyage avec un budget routard.

Après 4 mois en Chine à profiter de la vie et à faire de belles rencontres, je suis rentrée en France. Quelques mois seulement plus tard, le verdict est tombé ; Je n’étais pas prête pour me poser à Paris. Suite à quelques recherches, j’ai décidé de déménager à Toronto pour découvrir un nouveau pays et profiter du dynamisme de la ville. Mon but ; obtenir un travail qui m’ouvrirait d’autres perspectives de carrière. Avant mon départ pour Toronto, je suis partie faire un back pack trip dans le sud de l’Asie pendant 2 mois. Seule et en sac à dos… La plus belle aventure de ma vie ! Je suis retournée à Shanghai, je suis allée au Vietnam, au Cambodge et à Singapour. Ça m’a permis de me pousser dans mes retranchements et de mieux savoir où j’en étais dans ma vie.

3. Qu’est ce qui t’as le plus attiré sur cette destination ?

Le Canada n’était pas mon choix de prédilection. Au départ, je souhaitais déménager en Asie et plus spécifiquement à Singapour. Mais la raison en a voulu autrement… Je m’explique. Le Canada offre pleins d’opportunités aux jeunes français. En voici quelques-unes :

Voyage à Toronto

Visa travail Chaque année, un accord entre la France et le Canada permet à 6000 jeunes de moins de 35 ans d’obtenir un visa vacances-travail pour 2 ans.

Un pays bilingue En immigrant à l’extérieur du Québec, on se rend compte (surtout à Toronto), du besoin des entreprises canadiennes de recruter des gens qui peuvent parler anglais ET français. De nouvelles possibilités de carrière La France est un pays moins flexible que le Canada. J’avais une étiquette finance collée sur mon front…

Au Canada, j’ai décidé de me réorienter et devenir commerciale. Il a fallu que je buche afin d’avoir des connaissances dans ce domaine, mais on m’a donné l’opportunité de devenir Account Manager dans une entreprise qui vend des logiciels. Attention aux clichés ! Le Canada n’est pas un eldorado. Ce n’est pas aussi facile que cela en a l’air. Beaucoup de Français déçus rentrent en France après 6 à 12 mois. Les Canadiens ne vous attendent pas les bras ouverts, mais en faisant preuve de ténacité et de patience, on peut aller très loin ! Le développement économique du pays Toronto est une ville en pleine croissance qui est certes de plus en plus chère mais qui propose des salaires très compétitifs. La plupart des expats que je connais ont un salaire plus élevé qu’en France.

4. Durant la préparation de ton voyage, tu t’es aidé de quels sites internet ou bouquins ?

Pour la préparation du voyage, vous avez plein de ressources en ligne. L’avantage de Ready to Go c’est qu’il regroupe l’ensemble des informations nécessaires sans avoir à s’éparpiller dans les milliers de pages de Google. C’est un moyen efficace et surtout rempli d’informations vérifiées. Je pense que ça devrait être « le go to » pour tout début de recherche pour un voyage.

5. Qu’est ce qui t’as le plus frappé en arrivant dans le pays ?

Quand j’ai quitté Montpellier le 16 février 2014, il faisait 16° et quand j’ai atterri à Toronto, il en faisait -24° !! Ça m’a marqué. J’ai découvert ce que le mot froid signifiait vraiment.

6. Qu’apprécies-tu le plus au Canada ? Équilibre Vie pro/Vie privée

Au Canada, on a en moyenne 2 à 4 semaines de congés par an seulement, mais les semaines de travail sont moins chargées que celles que peuvent vivre mes amis qui vivent en France. Ici, les gens travaillent de 9h à 17h.

Le sport J’ai découvert un engouement pour les sports américains. Toronto a des équipes de Basketball, de Baseball et de Hockey. La ville et ses bars vibrent au rythme du sport. Les Canadiens étant très chaleureux, vous passerez de très bons moments à supporter votre équipe autour d’une bonne bière bien fraîche !

Ville cosmopolite Un dernier point… Vous ne vous sentez pas comme un « étranger » quand vous marchez dans les rues de la ville, ici on est tous ‘immigrés’. Des Portugais, des Italiens, des Indiens des Chinois, des Éthiopiens, des Coréens, des Jamaïcains, des Anglais, des Polonais … Tous se sentent canadiens.

Voyager aux US et caraïbes La proximité de Toronto avec les villes américaines qui m’ont fait rêver comme New-York, Chicago, San Francisco ou des iles comme Cuba, la Jamaïque ou les Bahamas… et un vrai plus ! Je peux me permettre de voyager pour des longs weekends en faisant quelques heures d’avions seulement.

7. Et la France, elle te manque ?

La France me manque énormément. J’aime la France et encore plus depuis que je l’ai quittée. Les amis et la famille sont les deux choses qui me manquent le plus. On rate plein événements, on rate des moments avec ceux qu’on aime. C’est le plus dur !

8. Quels conseils pourrais-tu donner à des jeunes qui veulent se lancer dans l’expérience, que ce soit pour le voyage ou pour les études ?

Faites-le ! Si vous avez l’idée de partir. Partez ! Tentez ! Si l’expérience ne vous convient plus, vous l’aurez au moins fait. Vous ne voulez pas vivre avec un regret. Et vous ne regretterez pas d’être parti. Préparez-vous. Un unique conseil : Ayez de côté toujours assez d’argent pour votre billet retour, comme ça, vous ne vous sentirez jamais bloqué. Ça vous laissera toujours le choix de rentrer si vous en ressentez le besoin.

9. Es-tu parti avec une assurance internationale ? T’est-il arrivé des pépins à l’étranger ?

Je suis partie avec une assurance car c’était obligatoire. Heureusement, je n’ai jamais eu à l’utiliser !

10. Si tu devais constituer un petit sac d’éléments essentiels pour survivre au Canada, tu mettrais quoi dedans ?

Ça dépend la saison, mais si c’est en plein hiver ce serait une bonne paire de gant, un bonnet et une écharpe !

Tu as aimé cette actu ?

Partage-la
Cet article vous a-t-il plu ? oui OUI non NON
Regardez aussi :
blog
Partir à l'étranger : un voyage pour renaître
août 01, 2017
etranger
blog
Miryam de Nuage nomade : mon expérience Erasmus à Mannheim
janvier 04, 2019
etranger
blog
Danaé : l'expérience d'une "Kedger" en Russie !
octobre 06, 2017
etranger