Navigue dans le monde

Reviens à la carte Monde
legende_trait Légende
  • legend-region Régions
  • legend-capitale Capitale
  • legend-ville Villes
btn-map
Alternative content
legende_trait Légende
  • > 90
  • entre 90 et 70
  • entre 70 et 50
  • entre 50 et 35
  • < 35

témoignages

Ta destination n'aura plus aucun secret pour toi, grace aux témoignages das autres voyageurs.

Pontal do Maceio,Brésil

Road Trip dans le Nordeste du Brésil

Road Trip dans le Nordeste du Brésil

Généralités

Fortaleza Si Fortaleza est ta ville d’arrivée au Brésil pour venir à la Villa, elle n’est pas forcément la plus touristique. Avec plus de 3 millions d’habitants, elle est la capitale de l’état du Céara. Tu risques d’y passer ta première nuit selon l’heure d’arrivée de ton vol. Pas de soucis, je t’ai préparé un petit programme pour y occuper ta ou tes journées de transit. En général les vols en provenance d’Europe arrivent le soir, donc après environ 9h de vol, pas sure que tu aies encore envie de faire 2 heures de voiture, tu peux donc passer ta première nuit à Fortaleza. Je te conseille le quartier de Beira Mare où tu trouveras des hôtels à tous les prix, des petits restaurants sur la plage (idéal pour se mettre dans le bain avec sa première caipirinha dès l’arrivée), un marché nocturne pour ton premier shopping local, et si besoin, banque, loueur de voitures, bref, tout ce dont tu pourrais avoir besoin. Si tu es curieux et que tu veux en découvrir un peu plus avant de filer vers des plages de rêve, voici quelques endroits où te perdre. Le Parc do Coco Véritable écrin de verdure en plein centre ville, le parc est un véritable morceau de forêt tropicale où la biodiversité règne. De nombreuses espèces animales et végétales se côtoient pour le plus grand plaisir de tous. Si tu as de la chance, tu pourras y croiser les petits ouistitis à pinceaux, ils sont vraiment très mignons et adorent les bananes. Mais aussi de magnifiques arbres fleuris si tu lèves un peu la tête et que tu tombes en période de floraison (ici une couroupita ou plus communément boulet de canon à cause de ses fruits). L’entrée y est gratuite. La Cathédrale Construite en 1938 par un maître d’œuvre français, la Cathédrale Métropolitaine de Fortaleza est inspirée de Notre Dame de Paris. Elle comporte de magnifiques vitraux à travers desquels le soleil inonde la nef. Sa visite est gratuite. Le Théâtre José de Alencar De style Art nouveau, inauguré en 1910, le théâtre porte le nom d’un célèbre écrivain. Le remarquable travail de fer forgé n’est pas sans rappeler celui du musée d’Orsay de Paris. L’entrée est payante ( 6 réais, soit environ 1.5 euros) mais avec de la chance tu peux même avoir une visite guidée en français. Un magnifique jardin fait partie de la visite, réalisé par le l’architecte paysagiste Roberto Burle Marx. Un coin de tranquillité dans la ville. A l’embouchure du Rio Coco, tu pourras te poser au grès des marées dans une “barraca” de plage pour y déguster du fromage frit les pieds dans le sable. Tu pourras même y voir les pêcheurs manipuler leurs filets directement dans le fleuve. Et pour finir par un peu de shopping local, dans le centre , au “mercado central” où tu trouveras tout l’artisanat local du Céara, de la cachaça aux noix de cajou (cultivées et produites ici), de la vannerie aux hamacs, en passant par le travail du bois, de quoi remplir ta valise. Voilà quelques idées qui te permettront d’apprécier Fortaleza en arrivant ou avant de partir. Canoa Quebrada La jolie station se trouve à environ 165 km au sud de Fortaleza, sur la commune d’Aracati (ancienne ville coloniale dont une rue est restaurée, couleurs et azulejos s’y mélangent à merveille, tu peux t’y arrêter avant d’arriver, certaines bâtisses non restaurées contrastent et témoignent de cette époque). Ancien village hippie découvert par des cinéastes dans les années 60, Canoa Quebrada s’est beaucoup développé mais tout en sachant garder la beauté si particulière de ses falaises. Tu peux rejoindre Canoa Quebrada en bus, en transfert privé à organiser avec ta pousada (de départ ou d’arrivée) ou bien en voiture, le trajet se fait facilement depuis Fortaleza (fais juste attention aux nombreux radars sur la route). Bon et une fois arrivé, tu fais quoi? La plage bien sur, tu peux y accéder par différents passages, plus ou moins facilement (des escaliers, une dune…), hé oui Canoa Quebrada est perché sur de grandes falaises de 10 à 15 mètres de haut qui bordent la plage de leur couleur ocre. Une belle balade en perspective sur cette immense plage, de nombreuses “baracas” pour boire un verre ou déjeuner, surplombées par la grande passerelle (qui n’est plus accessible aujourd’hui pour des raisons de sécurité). Les jangadas (bateaux de pêche de la région) posées là tout naturellement et le vol des parapente au-dessus de ta tête à la saison des vents, c’est sur, tu es bien Canoa. Tu croiseras certainement des enfants jouant au football ou des surfers, ici le sport en plein air est roi et les conditions climatiques s’y prêtent à merveille. Tu peux aussi essayer l’un de ces parapentes pour un vol en duplex même en triplex au-dessus de la plage pour une trentaine d’euros par personne, sensations fortes assurées, le faire au coucher du soleil offre un spectacle fabuleux. Le village dispose de quelques rues ou le street art fleuri à tous les coins, de plus ou moins jolies fresques murales, la couleur est le maître mot ici. Il faut flâner, aucun risque de se perdre. La rue principale, appelée Broadway, est le point de rassemblement à la tombée de la nuit. Bars, restaurants, boutiques et même une discothèque, bordent cette avenue piétonne où petits artisans s’installent tous les soirs. Shopping de dernière minute, boutiques de souvenirs, supermarché et pharmacie, tu y trouveras tout ce dont tu as besoin. Mais n’hésite pas à t’éloigner un peu pour découvrir de magnifiques points de vue sur l’océan. Il est enfin l’heure d’aller déguster une caipirinha bien fraiche, moi j’aime le faire à la Caverna, sur ses grandes tables et tabourets en bois. Les restaurants sont nombreux et variés, tu as le choix. Au bout de cette rue, la petite église surplombe les falaises et domine le village d’un côté, les dunes de l’autre. Comme partout au Brésil, la religion est très présente. Les balades en buggy au départ de Canoa sont nombreuses, tu auras largement de quoi occuper tes journées : un tour dans les dunes avec arrêt dans un lagon pour essayer la tyrolienne, balade sur le Jaguaribe (le fleuve de la région) en bateau et activités nautiques, excursions jusqu’à Ponta Grossa et Redonda, par la plage. Les falaises ocres, puis blanches, puis multicolores se succèdent, le plus, aller déguster une langouste toute fraîchement pêchée. Voilà de quoi te donner une petite idée de ce village. Pontal do Maceio Le village de Pontal do Maceio est beaucoup moins touristique que son voisin Canoa mais c’est là que j’ai décidé de m’installer à la suite de ce road trip. Je te présente donc un peu mon village, ses beautés mais aussi mes petits coins ou j’aime aller me poser, pour un verre ou plus, tu vas vite comprendre pourquoi on est si bien à Pontal…Bienvenue chez moi !!! On commence bien sur par la jolie place du village et son église. C’est bien sur l’élément central du village, idéal pour une petite balade nocturne…boire un verre au Casarao en écoutant un concert live, se poser sous l’arbre centenaire au Boteco do Joabe, grignoter les fameuses brochettes brésiliennes ou aller manger une pizza à la Vila Caiçara… Mais en journée il est aussi super agréable de se perdre dans les petites rues du village en terminant par une virée chez Mimos do Pontal, la petite boutique de la place pour y trouver maillots et artisanat local, ou aller se faire coiffer chez Alexandre&Eugenio, le salon de coiffure à la déco tout en bois. Mais Pontal c’est aussi un village de pêcheurs sur la plage ayant la chance d’être bordé par 2 fleuves, le Rio Jaguaribe et le Rio Pirangi, 3 grandes plages pour de longues balades, des baignades, du sport et bien sur un peu de farniente: La plage principale et ses jangadas posées sur le sable, idéal pour un déjeuner typique chez Dédé ou chez Fernando accompagné d’une caipirinha les pieds dans le sable. C’est aussi ici qu’ont lieu les principales festivités : régates, carnaval, jour de l’an…et toujours avec des concerts gratuits La plage du phare, sur les bords du Rio Jaguaribe, mais c’est aussi le spot de kitesurf de Pontal, quand la saison arrive (en juillet), le ciel se rempli de voiles colorées…un magnifique spectacle que l’on peut observer depuis le Jaguaribe Lodge&Kite et son restaurant de plage. Pour les débutants 3 écoles se partagent le spot mais à la Villa nous essayons de favoriser les actions locales en conseillant Pontal Kiste School, école crée par une famille de brésiliens du village. La plage des aiguilles, la plus sauvage de Pontal, lagon et rochers, qui vous emmène après une longue balade jusqu’au Rio Pirangi. Pontal est un village fleuri, ou la nature est omniprésente. En se perdant dans les petites ruelles de sable non loin de la place, on peut y découvrir arbres fruitiers (manguiers, papayers, cocotiers, attiers ….), mais sur le chemin qui mène au phare, la forêt de cactus est impressionnante, magnifique en période de floraison et un régal lorsque les fruits tout rose font leur apparition (fruit du dragon ou pitaya). Mais à Pontal il y a surtout des plantations d’anacardiers (l’arbre à noix de cajou), il suffit de s’enfoncer un peu dans les terres pour, à la saison venue, voir les arbres se couvrir de ce fruit étrange jaune ou orange sur lequel pend la noix. Ici le fruit est surtout consommé en jus ou en confiture et la noix, telle que nous la connaissons (mais plus grosse que celles que nous trouvons sur le marché en France) est vendue nature, salée ou caramélisée. D’ailleurs Castanha do Sertao, une usine est implantée dans le village juste à côté. Ce qui est aussi sympa à Pontal c’est de pouvoir se retrouver le soir lors des Happy Hour de Caval’Aventure après une balade à cheval, ou aller participer à un tournois de pétanque chez Show de Bola en dégustant de super tartines. Tout est bon pour se retrouver, français et brésiliens et profiter des douces soirées. Des concerts gratuits sont organisés au Mirante du Por do Sol, en fin de journée au coucher du soleil, là encore un bon moyen de se rencontrer autour d’un verre. Mais Pontal n’est pas qu’un village touristique…C’est aussi un savoir faire brésilien, on y trouve une usine artisanale de farine de manioc, avec un magnifique pressoir. De l’épluchage des racines de manioc à la farine, tout y est fait à la main, c’est le fameux farofa que l’on retrouve sur toutes les tables des restaurants brésiliens. Et si vous êtes un peu curieux, vous pourrez même tomber sur une fabrique de bateaux de pêche, en bois et là aussi, presque tout à la main…un atelier à voir. Alors si toi aussi tu as envie de découvrir ce coin de paradis et ses alentours, viens me voir et je t’emmènerai partager mon quotidien à Pontal do Maceio. Morro Branco Sur ton chemin pour remonter sur Fortaleza, n’oublies pas de t’arrêter à Morro Branco. Cette station typiquement brésilienne abrite un canyon magnifique, ou falaises descendent jusque sur la plage. Tu peux le faire en balade à pied, ce n’est pas très long, prévois juste un chapeau et de la crème solaire. Le départ se fait après le centre d’artisanat. Pas moins de 13 couleurs de sable différentes sont présentes, tu en prendras plein les yeux. Tu trouveras de nombreuses baracas sur la plage, et de très beaux souvenirs à ramener faits avec ce fameux sable coloré. Une étape de quelques heures suffira pour découvrir ce petit village. Jericoacoara Jericoacoara, Jeri comme on dit ici a des airs de bout du monde. 300 km au nord de Fortaleza (qu’il faut déjà presque 5 heures pour parcourir), mais ce n’est pas fini…le village n’est pas accessible par la route. Il faut s’arrêter à Jijoca et là… – soit tu te gares sur un parking et tu rejoins Jeri en 4×4 ou en bétaillère à travers les dunes – soit tu dégonfles tes pneus, et un guide te conduit par la plage jusque Jéri, ou tu laisseras ta voiture sur un parking Mais pourquoi tout ce cirque tu vas me dire, hé bien Jericoacoara, jusqu’en 1985, est un village de pêcheurs, sans électricité, caché au sein d’immenses dunes de sable. Classé comme l’une des plus belles plages du monde, le tourisme s’y développe mais Jeri à su garder ce côté perdu, tout en offrant du luxe dans un site classé parc national en 2002. Ici, pas de goudrons, les rues ne sont que des allées de sable, pas d’immeubles, pas de voitures, seulement le ballet des buggys, transport national. Alors tu l’as bien compris, Jeri ça se mérite!!! Activités nautiques (kite, surf…), balade à cheval sur la plage, beach volley, shopping dans les ruelles, farniente à la plage, excursions en buggy, ici c’est un peu le paradis tout en couleur. Plusieurs balades sont disponibles depuis Jeri mais ma préférée reste celle pour le lagon de Tatajuba. Ton chauffeur de buggy viendra te chercher à ta pousada et par la plage, le voyage commencera. D’abord un arrêt sur les bords d’une rivières à l’écosystème unique, où pour 5 reais (moins d’1.5 euros) tu embarqueras sur une barque pour découvrir les hippocampes (cavalo marinho) dans leur milieu naturel, il faudra bien ouvrir les yeux mais pas de panique, le guide sait ou ils se cachent. La prochaine étape consistera à traverser la rivière (Rio Guriu) en mettant le buggy sur le bac, enfin sur quelques planches de bois qui ressemblent plus à un radeau avec des hommes qui rament en guise de moteur, uniquement pour les pilotes avertis. Au passage, un arrêt à Mangue Seco, une mangrove morte aménagée avec quelques cabanes, noix de coco entre les mains pour en boire son eau si énergétique et rafraîchissante, ou tout simplement faire un tour de balançoire. La balade continuera à travers les dunes, tu y trouveras ânes, cochons et divers oiseaux. et après ces quelques heures tu apercevras le lagon de Tatajuba. Une lagune d’eau douce (eau de pluie), un sol argileux et des petits poissons t’attendent. Tu dégusteras une bonne langouste grillée, une caipirinha bien fraîche, le tout dans un hamac dans l’eau ou à l’ombre des parasols en carnuba (palmier local). Le dépaysement est assuré, une pure journée de détente. Avec un peu de chance tu rentreras au village à temps pour pouvoir admirer le coucher de soleil. Véritable art de vivre au Brésil, la coutume veut qu’il faut admirer le soleil plonger dans l’océan (un des rares endroits où on peut le voir au Brésil) du haut de la dune (duna do por do sol). Et ensuite, guidé par le berimbau (instrument de musique) tu descendras sur la plage profiter du spectacle de capoeira et déguster une caipirinha ou autre cocktail local chez Tommy Cachaça, une institution à Jeri, et tout ça les pieds dans le sable. Une autre alternative, tu peux aller voir le coucher du soleil à la Pedra Furada, 30 minutes de marche du village, une magnifique pierre percée ou le soleil, à certaines périodes, apparaît à travers le trou. Voilà, j’espère que cette découverte du fameux village de Jeri t’aura donné envie d’en savoir plus et pourquoi pas de t’y rendre. Sache que des transferts peuvent être organisés à partir de l’aéroport de Fortaleza ou de tout autre endroit de l’état du Céara. C’est ici que s’achève ce petit road trip dans le Nordeste. Tu peux aussi en profiter pour continuer ta route jusque Sao Luis en passant par le désert des Lençois Marenhenses et le delta du Parnaiba…mais là il faut prévoir plus de temps et faire appel à une agence. Alors, tu viens me voir quand?

Généralités

Fortaleza Localiser Voir les voyages au même endroit fortaleza road trip nordeste Si Fortaleza est ta ville d’arrivée au Brésil pour venir à la Villa, elle n’est pas forcément la plus touristique. Avec plus de 3 millions d’habitants, elle est la capitale de l’état du Céara. Tu risques d’y passer ta première nuit selon l’heure d’arrivée de ton vol. Pas de soucis, je t’ai préparé un petit programme pour y occuper ta ou tes journées de transit. En général les vols en provenance d’Europe arrivent le soir, donc après environ 9h de vol, pas sure que tu aies encore envie de faire 2 heures de voiture, tu peux donc passer ta première nuit à Fortaleza. Je te conseille le quartier de Beira Mare où tu trouveras des hôtels à tous les prix, des petits restaurants sur la plage (idéal pour se mettre dans le bain avec sa première caipirinha dès l’arrivée), un marché nocturne pour ton premier shopping local, et si besoin, banque, loueur de voitures, bref, tout ce dont tu pourrais avoir besoin. Localiser Voir les voyages au même endroit fortaleza Si tu es curieux et que tu veux en découvrir un peu plus avant de filer vers des plages de rêve, voici quelques endroits où te perdre. Le Parc do Coco Véritable écrin de verdure en plein centre ville, le parc est un véritable morceau de forêt tropicale où la biodiversité règne. De nombreuses espèces animales et végétales se côtoient pour le plus grand plaisir de tous. Si tu as de la chance, tu pourras y croiser les petits ouistitis à pinceaux, ils sont vraiment très mignons et adorent les bananes. Mais aussi de magnifiques arbres fleuris si tu lèves un peu la tête et que tu tombes en période de floraison (ici une couroupita ou plus communément boulet de canon à cause de ses fruits). L’entrée y est gratuite. Localiser Voir les voyages au même endroit parc do coco La Cathédrale Construite en 1938 par un maître d’œuvre français, la Cathédrale Métropolitaine de Fortaleza est inspirée de Notre Dame de Paris. Elle comporte de magnifiques vitraux à travers desquels le soleil inonde la nef. Sa visite est gratuite. cathédrale fortaleza Le Théâtre José de Alencar De style Art nouveau, inauguré en 1910, le théâtre porte le nom d’un célèbre écrivain. Le remarquable travail de fer forgé n’est pas sans rappeler celui du musée d’Orsay de Paris. L’entrée est payante ( 6 réais, soit environ 1.5 euros) mais avec de la chance tu peux même avoir une visite guidée en français. Un magnifique jardin fait partie de la visite, réalisé par le l’architecte paysagiste Roberto Burle Marx. theatre jose de alencar Sabiaguaba Un coin de tranquillité dans la ville. A l’embouchure du Rio Coco, tu pourras te poser au grès des marées dans une “barraca” de plage pour y déguster du fromage frit les pieds dans le sable. Tu pourras même y voir les pêcheurs manipuler leurs filets directement dans le fleuve. Localiser Voir les voyages au même endroit sabiaguaba road trip nordeste Et pour finir par un peu de shopping local, dans le centre , au “mercado central” où tu trouveras tout l’artisanat local du Céara, de la cachaça aux noix de cajou (cultivées et produites ici), de la vannerie aux hamacs, en passant par le travail du bois, de quoi remplir ta valise. Localiser Voir les voyages au même endroit sabiaguaba Voilà quelques idées qui te permettront d’apprécier Fortaleza en arrivant ou avant de partir. Canoa Quebrada La jolie station se trouve à environ 165 km au sud de Fortaleza, sur la commune d’Aracati (ancienne ville coloniale dont une rue est restaurée, couleurs et azulejos s’y mélangent à merveille, tu peux t’y arrêter avant d’arriver, certaines bâtisses non restaurées contrastent et témoignent de cette époque). Localiser Voir les voyages au même endroit canoa quebrada Ancien village hippie découvert par des cinéastes dans les années 60, Canoa Quebrada s’est beaucoup développé mais tout en sachant garder la beauté si particulière de ses falaises. Tu peux rejoindre Canoa Quebrada en bus, en transfert privé à organiser avec ta pousada (de départ ou d’arrivée) ou bien en voiture, le trajet se fait facilement depuis Fortaleza (fais juste attention aux nombreux radars sur la route). Bon et une fois arrivé, tu fais quoi? La plage bien sur, tu peux y accéder par différents passages, plus ou moins facilement (des escaliers, une dune…), hé oui Canoa Quebrada est perché sur de grandes falaises de 10 à 15 mètres de haut qui bordent la plage de leur couleur ocre. canoa quebrada road trip nordeste Une belle balade en perspective sur cette immense plage, de nombreuses “baracas” pour boire un verre ou déjeuner, surplombées par la grande passerelle (qui n’est plus accessible aujourd’hui pour des raisons de sécurité). Localiser Voir les voyages au même endroit canoa quebrada Les jangadas (bateaux de pêche de la région) posées là tout naturellement et le vol des parapente au-dessus de ta tête à la saison des vents, c’est sur, tu es bien Canoa. Localiser Voir les voyages au même endroit jangadas road trip nordeste bresil Tu croiseras certainement des enfants jouant au football ou des surfers, ici le sport en plein air est roi et les conditions climatiques s’y prêtent à merveille. Localiser Voir les voyages au même endroit canoa quebradas Tu peux aussi essayer l’un de ces parapentes pour un vol en duplex même en triplex au-dessus de la plage pour une trentaine d’euros par personne, sensations fortes assurées, le faire au coucher du soleil offre un spectacle fabuleux. Localiser Voir les voyages au même endroit parachute plage Le village dispose de quelques rues ou le street art fleuri à tous les coins, de plus ou moins jolies fresques murales, la couleur est le maître mot ici. Il faut flâner, aucun risque de se perdre. canoa quebradas La rue principale, appelée Broadway, est le point de rassemblement à la tombée de la nuit. Bars, restaurants, boutiques et même une discothèque, bordent cette avenue piétonne où petits artisans s’installent tous les soirs. Shopping de dernière minute, boutiques de souvenirs, supermarché et pharmacie, tu y trouveras tout ce dont tu as besoin. Mais n’hésite pas à t’éloigner un peu pour découvrir de magnifiques points de vue sur l’océan. Localiser Voir les voyages au même endroit canoa quebrada Il est enfin l’heure d’aller déguster une caipirinha bien fraiche, moi j’aime le faire à la Caverna, sur ses grandes tables et tabourets en bois. Les restaurants sont nombreux et variés, tu as le choix. Au bout de cette rue, la petite église surplombe les falaises et domine le village d’un côté, les dunes de l’autre. Comme partout au Brésil, la religion est très présente. canoa quebrada Les balades en buggy au départ de Canoa sont nombreuses, tu auras largement de quoi occuper tes journées : un tour dans les dunes avec arrêt dans un lagon pour essayer la tyrolienne, balade sur le Jaguaribe (le fleuve de la région) en bateau et activités nautiques, excursions jusqu’à Ponta Grossa et Redonda, par la plage. Les falaises ocres, puis blanches, puis multicolores se succèdent, le plus, aller déguster une langouste toute fraîchement pêchée. Localiser Voir les voyages au même endroit canoa quebrada Voilà de quoi te donner une petite idée de ce village. Pontal do Maceio Le village de Pontal do Maceio est beaucoup moins touristique que son voisin Canoa mais c’est là que j’ai décidé de m’installer à la suite de ce road trip. Je te présente donc un peu mon village, ses beautés mais aussi mes petits coins ou j’aime aller me poser, pour un verre ou plus, tu vas vite comprendre pourquoi on est si bien à Pontal…Bienvenue chez moi !!! On commence bien sur par la jolie place du village et son église. C’est bien sur l’élément central du village, idéal pour une petite balade nocturne…boire un verre au Casarao en écoutant un concert live, se poser sous l’arbre centenaire au Boteco do Joabe, grignoter les fameuses brochettes brésiliennes ou aller manger une pizza à la Vila Caiçara… Mais en journée il est aussi super agréable de se perdre dans les petites rues du village en terminant par une virée chez Mimos do Pontal, la petite boutique de la place pour y trouver maillots et artisanat local, ou aller se faire coiffer chez Alexandre&Eugenio, le salon de coiffure à la déco tout en bois. Localiser Voir les voyages au même endroit pontal do maceio Mais Pontal c’est aussi un village de pêcheurs sur la plage ayant la chance d’être bordé par 2 fleuves, le Rio Jaguaribe et le Rio Pirangi, 3 grandes plages pour de longues balades, des baignades, du sport et bien sur un peu de farniente: La plage principale et ses jangadas posées sur le sable, idéal pour un déjeuner typique chez Dédé ou chez Fernando accompagné d’une caipirinha les pieds dans le sable. C’est aussi ici qu’ont lieu les principales festivités : régates, carnaval, jour de l’an…et toujours avec des concerts gratuits Localiser Voir les voyages au même endroit pontal do maceio La plage du phare, sur les bords du Rio Jaguaribe, mais c’est aussi le spot de kitesurf de Pontal, quand la saison arrive (en juillet), le ciel se rempli de voiles colorées…un magnifique spectacle que l’on peut observer depuis le Jaguaribe Lodge&Kite et son restaurant de plage. Pour les débutants 3 écoles se partagent le spot mais à la Villa nous essayons de favoriser les actions locales en conseillant Pontal Kiste School, école crée par une famille de brésiliens du village. Localiser Voir les voyages au même endroit pontal do maceio La plage des aiguilles, la plus sauvage de Pontal, lagon et rochers, qui vous emmène après une longue balade jusqu’au Rio Pirangi. Localiser Voir les voyages au même endroit pontal do maceio Pontal est un village fleuri, ou la nature est omniprésente. En se perdant dans les petites ruelles de sable non loin de la place, on peut y découvrir arbres fruitiers (manguiers, papayers, cocotiers, attiers ….), mais sur le chemin qui mène au phare, la forêt de cactus est impressionnante, magnifique en période de floraison et un régal lorsque les fruits tout rose font leur apparition (fruit du dragon ou pitaya). Localiser Voir les voyages au même endroit pontal do maceio Mais à Pontal il y a surtout des plantations d’anacardiers (l’arbre à noix de cajou), il suffit de s’enfoncer un peu dans les terres pour, à la saison venue, voir les arbres se couvrir de ce fruit étrange jaune ou orange sur lequel pend la noix. Ici le fruit est surtout consommé en jus ou en confiture et la noix, telle que nous la connaissons (mais plus grosse que celles que nous trouvons sur le marché en France) est vendue nature, salée ou caramélisée. D’ailleurs Castanha do Sertao, une usine est implantée dans le village juste à côté. Localiser Voir les voyages au même endroit pontal do maceio Ce qui est aussi sympa à Pontal c’est de pouvoir se retrouver le soir lors des Happy Hour de Caval’Aventure après une balade à cheval, ou aller participer à un tournois de pétanque chez Show de Bola en dégustant de super tartines. Tout est bon pour se retrouver, français et brésiliens et profiter des douces soirées. Des concerts gratuits sont organisés au Mirante du Por do Sol, en fin de journée au coucher du soleil, là encore un bon moyen de se rencontrer autour d’un verre. pontal do maceio Mais Pontal n’est pas qu’un village touristique…C’est aussi un savoir faire brésilien, on y trouve une usine artisanale de farine de manioc, avec un magnifique pressoir. De l’épluchage des racines de manioc à la farine, tout y est fait à la main, c’est le fameux farofa que l’on retrouve sur toutes les tables des restaurants brésiliens. Localiser Voir les voyages au même endroit pontal do maceio Et si vous êtes un peu curieux, vous pourrez même tomber sur une fabrique de bateaux de pêche, en bois et là aussi, presque tout à la main…un atelier à voir. Localiser Voir les voyages au même endroit pontal do maceio Alors si toi aussi tu as envie de découvrir ce coin de paradis et ses alentours, viens me voir et je t’emmènerai partager mon quotidien à Pontal do Maceio. Localiser Voir les voyages au même endroit pontal do maceio Morro Branco Sur ton chemin pour remonter sur Fortaleza, n’oublies pas de t’arrêter à Morro Branco. Cette station typiquement brésilienne abrite un canyon magnifique, ou falaises descendent jusque sur la plage. Localiser Voir les voyages au même endroit Morro Branco Tu peux le faire en balade à pied, ce n’est pas très long, prévois juste un chapeau et de la crème solaire. Le départ se fait après le centre d’artisanat. Pas moins de 13 couleurs de sable différentes sont présentes, tu en prendras plein les yeux. Localiser Voir les voyages au même endroit Morro Branco Tu trouveras de nombreuses baracas sur la plage, et de très beaux souvenirs à ramener faits avec ce fameux sable coloré. Localiser Voir les voyages au même endroit Morro Branco Une étape de quelques heures suffira pour découvrir ce petit village. Jericoacoara Localiser Voir les voyages au même endroit Jericoacoara Jericoacoara, Jeri comme on dit ici a des airs de bout du monde. 300 km au nord de Fortaleza (qu’il faut déjà presque 5 heures pour parcourir), mais ce n’est pas fini…le village n’est pas accessible par la route. Il faut s’arrêter à Jijoca et là… – soit tu te gares sur un parking et tu rejoins Jeri en 4×4 ou en bétaillère à travers les dunes – soit tu dégonfles tes pneus, et un guide te conduit par la plage jusque Jéri, ou tu laisseras ta voiture sur un parking Mais pourquoi tout ce cirque tu vas me dire, hé bien Jericoacoara, jusqu’en 1985, est un village de pêcheurs, sans électricité, caché au sein d’immenses dunes de sable. Classé comme l’une des plus belles plages du monde, le tourisme s’y développe mais Jeri à su garder ce côté perdu, tout en offrant du luxe dans un site classé parc national en 2002. Ici, pas de goudrons, les rues ne sont que des allées de sable, pas d’immeubles, pas de voitures, seulement le ballet des buggys, transport national. Alors tu l’as bien compris, Jeri ça se mérite!!! Localiser Voir les voyages au même endroit Jericoacoara Activités nautiques (kite, surf…), balade à cheval sur la plage, beach volley, shopping dans les ruelles, farniente à la plage, excursions en buggy, ici c’est un peu le paradis tout en couleur. Localiser Voir les voyages au même endroit Jericoacoara Plusieurs balades sont disponibles depuis Jeri mais ma préférée reste celle pour le lagon de Tatajuba. Ton chauffeur de buggy viendra te chercher à ta pousada et par la plage, le voyage commencera. D’abord un arrêt sur les bords d’une rivières à l’écosystème unique, où pour 5 reais (moins d’1.5 euros) tu embarqueras sur une barque pour découvrir les hippocampes (cavalo marinho) dans leur milieu naturel, il faudra bien ouvrir les yeux mais pas de panique, le guide sait ou ils se cachent. Jericoacoara La prochaine étape consistera à traverser la rivière (Rio Guriu) en mettant le buggy sur le bac, enfin sur quelques planches de bois qui ressemblent plus à un radeau avec des hommes qui rament en guise de moteur, uniquement pour les pilotes avertis. Au passage, un arrêt à Mangue Seco, une mangrove morte aménagée avec quelques cabanes, noix de coco entre les mains pour en boire son eau si énergétique et rafraîchissante, ou tout simplement faire un tour de balançoire. Localiser Voir les voyages au même endroit Jericoacoara La balade continuera à travers les dunes, tu y trouveras ânes, cochons et divers oiseaux. et après ces quelques heures tu apercevras le lagon de Tatajuba. Une lagune d’eau douce (eau de pluie), un sol argileux et des petits poissons t’attendent. Tu dégusteras une bonne langouste grillée, une caipirinha bien fraîche, le tout dans un hamac dans l’eau ou à l’ombre des parasols en carnuba (palmier local). Le dépaysement est assuré, une pure journée de détente. Localiser Voir les voyages au même endroit Jericoacoara Avec un peu de chance tu rentreras au village à temps pour pouvoir admirer le coucher de soleil. Véritable art de vivre au Brésil, la coutume veut qu’il faut admirer le soleil plonger dans l’océan (un des rares endroits où on peut le voir au Brésil) du haut de la dune (duna do por do sol). Et ensuite, guidé par le berimbau (instrument de musique) tu descendras sur la plage profiter du spectacle de capoeira et déguster une caipirinha ou autre cocktail local chez Tommy Cachaça, une institution à Jeri, et tout ça les pieds dans le sable. Jericoacoara Une autre alternative, tu peux aller voir le coucher du soleil à la Pedra Furada, 30 minutes de marche du village, une magnifique pierre percée ou le soleil, à certaines périodes, apparaît à travers le trou. * Localiser Voir les voyages au même endroit Jericoacoara Voilà, j’espère que cette découverte du fameux village de Jeri t’aura donné envie d’en savoir plus et pourquoi pas de t’y rendre. Sache que des transferts peuvent être organisés à partir de l’aéroport de Fortaleza ou de tout autre endroit de l’état du Céara. C’est ici que s’achève ce petit road trip dans le Nordeste. Tu peux aussi en profiter pour continuer ta route jusque Sao Luis en passant par le désert des Lençois Marenhenses et le delta du Parnaiba…mais là il faut prévoir plus de temps et faire appel à une agence. Alors, tu viens me voir quand?

Ce témoignage t’a été utile ?
Envoyer à un ami
Publié par
personne_temoignages
Laurence Laplanche
Fortim Brésil
1 contribution
S'inscrire à la Newsletter