Navigue dans le monde

Reviens à la carte Monde
legende_trait Légende
  • legend-region Régions
  • legend-capitale Capitale
  • legend-ville Villes
btn-map
Alternative content
legende_trait Légende
  • > 90
  • entre 90 et 70
  • entre 70 et 50
  • entre 50 et 35
  • < 35

BLOG

le Blog Ready to Go c'est le carrefour des amoureux du voyage et des passionnés des belles découvertes : conseils, vie pratique, classements, astuces, TIPS, études...
L'indispensable pour votre carnet de voyage !

City Break : un week-end à Bucarest en Roumanie

City Break : un week-end à Bucarest en Roumanie

À moins de trois heures de Paris, la capitale roumaine regorge de surprises.

Loin de stéréotypes que l’on se fait de la Roumanie profonde et endormie, Bucarest est surprenante et allie les quartiers modernes et traditionnels dans une ambiance chaleureuse. VL vous propose ses meilleures adresses pour découvrir la capitale. 

Un week-end dans la capitale avec le maximum de bonnes adresses ? C’est possible, mais il faudra aller vite ! VL vous dépeint un week-end parfait à Bucarest, bien qu’épuisant… Lors de ce voyage, vous en apprendrez sur la grandeur de la capitale, son coté nature ou intellectuel, mais également sa culture et sa religion, et surtout… ses lieux incontournables !

La « Maison du Peuple »


Bien qu’assez touristique, ce bâtiment vaut le coup d’œil. Le Palais du Parlement, surnommé la « Maison du Peuple » a été construit par le dictateur Ceaușescu et sa folie des grandeurs. C’est certainement pour ça que la « Casa Scînteii » est le deuxième bâtiment administratif le plus grand du monde. Composé de 350 000 m2, le Parlement fait 86 mètres de haut. Il compte au total 1100 chambres illuminées par 480 chandeliers selon bucarest.fr . Pour le visiter, il faudra prévoir 40 lei par personne pour les adultes. Par ailleurs, la terrasse du bâtiment permet d’avoir une vue sur la ville extraordinaire.

183 hectares de nature en pleine capitale ?
Après ce trop-plein de sérieux et de prestance administrative, vous voulez retrouver la nature en pleine agglomération pour vous balader et vous vider la tête. Le parc Văcărești sera pour vous un vrai havre de paix. Rassemble plus de 150 espèces d’oiseaux et de nombreux autres animaux, cette réserve naturelle fait plus de 180 hectares. Au fur et à mesure, vous vous enfoncerez dans le sentier suivi de marais et lacs artificiels. 

L’association qui protège cette zone a voulu rendre son parc plus attractif à l’aide d’artistes en 2017. Mais ces derniers n’ont pas seulement créé de l’art, ils ont créé des œuvres qui peuvent servir d’abri aux animaux ou insectes. Alors tout au long de la visite, soyez vigilant ! Ce ne sont pas de simples perchoirs ou abris à insectes, mais de vraies œuvres signées.

Une taverne traditionnelle pour reprendre des forces
Après cette pause nature, de retour dans le centre de la ville. Après avoir gambadé dans la réserve naturelle, vous avez les crocs (clin d’œil à Dracula, le célèbre mythe du vampire roumain). Rendez-vous à la Taverna Sarbului pour retrouver des spécialités du pays. Loin des attrapes-touristes, la taverne vous servira des portions plus que généreuses. On vous glisse juste ici l’adresse : Strada Tipografilor 31, București.

La librairie Cărturești Carusel
Pour en apprendre plus sur le côté littéraire de la ville, on vous propose la librairie Cărturești Carusel dans l’ancien bâtiment d’une banque du XIXe siècle. Au toit de verre, ce bâtiment est le paradis des amoureux des livres. Bien que les ouvrages français soient extrêmement rares, la beauté du lieu suffit à le visiter. Vous y trouverez une collection multilingue, une petite galerie ainsi qu’un petit café.

L’athénée roumain pour un spectacle inoubliable 
Pour une soirée, vous sortirez une belle tenue de votre valise pour aller assister à une représentation musicale de l’orchestre philharmonique George Enescu. À la Calea Victoriei, Voie de la Victoire, vous trouverez ce grand édifice. Construit par un Français du nom d’Albert Galleron, l’Athénée Roumain est une salle de concert aux traits néoclassiques. Bien que l’extérieur soit magnifique avec ses grandes poutres et ses ornements, l’intérieur mérite également d’être vu. Les décors sont tout simplement époustouflants. Centre névralgique des événements culturels, de nombreuses représentations y sont proposées de septembre à mai.

Église du monastère Stavropoleos
L’église du monastère Stavropoleos date du XVIIIe siècle. Elle abrite une collection d’œuvres d’art religieux et surtout, une cour recouverte de fleurs et de plantes grimpantes. Ce lieu, coupé du temps, vous apaisera par ses décors typiques de la Roumanie. Avec un peu de chance, vous pourrez peut-être assister également à un récital de musique chorale byzantine pour vous dépayser une dernière fois avant votre vol retour.

Tu as aimé cette actu ?

Partage-la
Cet article vous a-t-il plu ? oui OUI non NON

Tu peux lire aussi

S'inscrire à la Newsletter