Navigue dans le monde

Reviens à la carte Monde
Légende
  • Régions
  • Capitale
  • Villes
Alternative content
Légende
  • > 90
  • entre 90 et 70
  • entre 70 et 50
  • entre 50 et 35
  • < 35

BLOG

le Blog Ready to Go c'est le carrefour des amoureux du voyage et des passionnés des belles découvertes : conseils, vie pratique, classements, astuces, TIPS, études...
L'indispensable pour votre carnet de voyage !

Vivre en colocation : les 5 règles d’or !

Vivre en colocation : les 5 règles d’or !

Libéré de la surveillance familiale, indépendant et plus autonome dans la gestion de ta propre vie …  Vivre en colocation c’est souvent le bonheur mais ça peut s’avérer également une expérience délicate !

Cohabiter avec des personnes qui te sont étrangères, issues de cultures différentes n’est pas chose aisée. Trouver un compromis et un point d’entente qui satisfassent tout le groupe exige bien des sacrifices. Si tu souhaites vivre une colocation harmonieuse pendant ton voyage étudiant à l'étranger, pense à respecter les quelques règles d’or de ce mode de vie !

Règle 1 pour vivre en colocation : choisis le bon colocataire

Le choix du colocataire est un point qui requiert une importance particulière. Il est impératif de savoir à l’avance ce que tu attends de celui-ci. Si tu t’installes dans la région pour la première fois, tu auras peut-être besoin d’élargir ton cercle d’amis. Recherche alors quelqu’un qui exprime les mêmes passions et les mêmes intérêts.

Veille à ce que ton colocataire ait un mode de vie compatible avec le tien. Si tu as à te lever tôt alors que ton colocataire est un couche-tard, votre vie à deux risque d’être au mieux stérile au pire conflictuelle. Rencontre ton futur colocataire à l’avance et exprime tes attentes et tes habitudes ; en fonction de ses réactions, tu sauras prendre la bonne décision.

Règle 2 pour vivre en colocation : instaure un règlement de vie interne

Une fois le bon colocataire déterminé, il est temps de se mettre d’accord sur les règles de vie communes que chacun  doit respecter.

Qu’il s’agisse d’un séjour d’études ou pour un travail, la colocation risque de s’inscrire dans la durée. Tu as dès lors intérêt à ce que chacun soit conscient de ses droits et de ses obligations et ce de manière claire.

Règle 3 pour vivre en colocation : organise un planning des tâches quotidiennes

Vivre en colocation, c’est avoir le sens du partage. Pour éviter tout  éventuel souci, pense à organiser un planning sur lequel figurent notamment les tâches ménagères qui sont souvent source de problèmes et de malentendus.

Si celui-ci n’est pas respecté, n’hésite pas à rappeler à ton colocataire ses devoirs et son engagement. Faites des ajustements si nécessaire (en cas de maladie ou d’absence de ton colocataire). Le seul endroit où tu es libre de semer le « bordel » est ta chambre. Par-delà cette frontière il s’agit de votre territoire commun !

Règle 4 pour vivre en colocation : crée une bonne ambiance

Tu ne cherches certainement pas à avoir une vie monotone et fade. Tant que ton colocataire a des préférences identiques aux tiennes, autant en profiter. Organise, de temps à autre, des soirées entre amis. Ainsi, vous changerez d’ambiance et vous partagerez en groupe des moments de détente et de fun. Faites une petite réunion à l’avance pour déterminer le budget et le thème de votre petite soirée !

Règle 5 pour vivre en colocation : prenez vos décisions à l’unanimité

Vivre en colocation, c’est savoir accepter les avis des autres. Toutes les décisions doivent être prises à l’unanimité (à l’exception de celles qui concernent ta vie privée !). Si tu veux vivre en paix, le consensus  doit alors régner ! Communique davantage. La communication est le remède à de nombreux maux.

Il est indispensable d’organiser une petite réunion, une fois par mois, pour que chacun exprime ses attentes, ses doutes, ses craintes et ses soucis. L’objectif est de valider les bonnes actions, de corriger ce qui doit être corrigé et de faire de nouvelles propositions pour une meilleure vie en colocation.

Tu as aimé cette actu ?

Partage-la
Cet article vous a-t-il plu ? oui OUI non NON

Tu peux lire aussi