Navigue dans le monde

Reviens à la carte Monde
Légende
  • Régions
  • Capitale
  • Villes
Alternative content
Légende
  • > 90
  • entre 90 et 70
  • entre 70 et 50
  • entre 50 et 35
  • < 35

actualités

Jette un p'tit coup d'œil sur l'actu Ready to Go: nouveautés, jeux, fonctionnalités, salons, évènements…

Ida Daussy  nous parle de Corée à cœur

Ida Daussy nous parle de Corée à cœur

Vous n’avez peut-être pas entendu parler d’Ida Daussy, mais en Corée du Sud impossible pour elle de sortir incognito. Elle est à ce jour la française la plus connue de Corée !

Elle se confie aujourd’hui à nous dans une interview drôle et piquante ! Être une star au pays du matin calme, ce n’est pas tous les jours facile ! 

Dans les grandes lignes, vous vous êtes retrouvé comment citoyenne sud-coréenne ? 

Avant de terminer mes études de commerce international spécialisées sur l’Asie et surtout sur la Corée, je devais faire un stage de 3 mois en Asie. Après ce stage et mon diplôme de maîtrise en poche, je décidai ensuite de repartir vers la Corée pour 1 à 2 ans de vie et d’expériences sur le terrain avant de rentrer pour poursuivre mes études.

Lors de ce 2ème séjour, je rencontre un jour, le futur père de mes enfants et décide de rester vivre un temps en Corée... Je me mariai un an plus tard. Et de projet en projet, je ne suis jamais repartie ; ce n’est que 3 ans plus tard que je décidai d’accepter la nationalité coréenne (qui m’était proposée du fait de mon mariage avec un Coréen). Aujourd’hui, ça fait 28 ans que je vis dans ce beau pays.

Etre une super star en Corée du Sud, c’est comment ? 

Sympa parce que tout le monde te connait et reconnait. Les gens sont en général plutôt super-gentils. Ça a beaucoup d’avantages et donne certains privilèges, c’est certain... 

Flippant AUSSI parce que tout le monde te connait justement !! et que tu dois malgré tout TOUJOURS rester en contrôle de tout, ton apparence, ton comportement, tes réactions en public,... Pour tout, tout le temps ! On s’attend ici à ce que tu montres l’exemple !

Flippant également parce que quand il t’arrive un souci d’ordre privé, tu peux te retrouver à la une des journaux ! C’est ce qui m’est arrivé avec mon divorce en 2009... C’est ce que je raconte un peu dans mon livre… Et ce genre d’expérience, déjà compliquée pour tout quidam, est assez traumatisante sous les feux des projecteurs ! Flippant aussi de se savoir tout le temps plus ou moins observée dans sa vie privée, tant par le public que certains journalistes...

Flippant enfin quand on te reconnait malgré tout, même sans make-up et en tenue d’Eve, au spa, et qu’on insiste pour avoir, mais si, mais si, un autographe ! (Vécu !!)

Crédit photo : Jean Berthelot Kleck et Atelier des Cahiers 

Pourquoi cette envie d’écrire ce livre, Corée à coeur ? 

J’ai vécu une vie en Corée, (28 ans !) des super choses comme quelques galères ! J’avais envie de faire partager mon expérience. Je pense être légitime en tant que Onni ou Nuna : « grande soeur » pour conseiller, sans vouloir donner de leçon... 

Dans cet ouvrage, j’avais envie de faire découvrir, outre la suite de mes aventures au Pays du Matin clair (sans les raisons de mon propre divorce – Ce n’est pas un ouvrage “déballage” ou « revenchard »), une description détaillée de la Corée d’aujourd’hui. J’avais envie d’expliquer comment ce pays fonctionne et pourquoi, avec les vraies infos, les chiffres relatifs et sans les croyances ou légendes qui traînent parfois sur le net. C’est un ouvrage à mi-chemin entre le récit autobiographique et l’essai de sociologie. J’ai beaucoup travaillé pour faire de cet opus un ouvrage de références et d’informations fiables concernant la Corée.

Tous les sujets abordés me touchent de très près. Ma vie en est le fil rouge. Toutes les parties peuvent se lire indépendamment les unes des autres : Le divorce en Corée (un peu...) - Tout commence par la conférence de presse qui annonça mon divorce après une « paparazzade » en règle ; la multiculturalité et l’immigration ; les femmes ; la misogynie de la société coréenne ; l’éducation ; l’amour et le sexe en Corée; le choc des générations ; l’avenir ... 

Qu’est ce qui a fondamentalement changé depuis votre arrivée ? 

La situation des femmes !! Grosse révolution...c’est en mouvement... !  Les traditions liées au concept de la grande famille en Corée : Apparition de familles nucléaires, crise du couple, on ne se marie même plus, ne fait plus d’enfants… Vieillissement de la population ! Choc des générations…On ne se parle plus! Crise de la jeunesse et rejet des crédo des ainés : Hell Choson!
Le pays est plus moderne aussi, plus câblé, le système social se développe doucement… Il y a plus d’immigration qu’avant même si tout reste limité et sous contrôle... Et on parle enfin de culture coréenne à l’international...La k-pop, bien-sûr, mais aussi le cinéma, la gastronomie, la musique, la littérature…etc.…C’est nouveau !

Apprendre le coréen c’est vraiment très difficile ? 

Oui et non... 
Oui parce que tout est différent, tant l’alphabet, la grammaire que le système de pensée... C’est l’une des langues les plus difficiles au Monde ! On baragouine les basiques rapidement mais parler correctement la langue est bien plus complexe. 
Non parce que le hangul (l’écriture coréenne / l’alphabet) peut rapidement s’apprendre et on peut lire très vite. Comprendre est un autre problème et s’exprimer couramment, un défi que de nombreux relèvent tout de même avec force de détermination et d’acharnement ! C’est possible ! 

La gastronomie coréenne on ne s’en lasse pas ? 

Je suis addict ! On ne s’en lasse pas ! Nombreux sont les composants de la gastronomie coréenne à être fermentés ou pimentés : ça rend donc addict, dépendant… J’adore toutes sortes de gastronomies mais la nourriture coréenne me convient parfaitement dans sa variété et sa composition. J’adore cette culture de “la soupe” et cette cuisine légère et naturelle, relevée !

En dehors de Séoul, quelles sont les villes dynamiques que vous recommanderiez ? 

Busan sur la côte sud ! Taegu ! Kyungju ! que je connais bien... Mais il faut vraiment partir à la rencontre de la Corée des provinces, les petits villages, les petits ports des nombreuses côtes coréennes...(Je suis dingue de la côte Sud et Est !!) La montagne pour la rando ou le ski en hiver (même la nuit !!), les temples… Ne restez pas qu’à Séoul !

Vous donneriez quels conseils à des jeunes qui veulent tenter l’expérience Corée du Sud ? 

Si c’est pour visiter et découvrir le pays, venez sans crainte aucune. Vous allez adorer ! Le pays est sûr et captivant ! Et ne restez pas qu’à Séoul, bougez, expérimentez !
Si c’est pour tenter votre chance au niveau professionnel, ne venez pas sans diplôme, langue, argent ou projet en béton. Ne manquez pas de mettre en avant votre « valeur ajoutée » ! : Le truc en plus que vous avez vous et pas les Coréens francophones par exemple... Prévoyez un plan B et même C !! Le marché est hyper concurrentiel et les réglementations nombreuses.

Soyez préparés ! Et ne croyez pas les quelques petits rigolos qui, sur internet peuvent vous faire croire qu’on trouve facilement des petits boulots de mannequin en trainant à Hongdae ou qu’on monte ici une start-up en 5 minutes ! C’est vrai pour les Coréens ! Pour les étrangers, légalement, c’est assez complexe (Visa, autorisation, frais légaux...etc) – Illégalement, c’est super risqué et à vos risques et périls ! Attention aussi aux arnaqueurs ou pseudo partenaires de tous horizons !). Les petits drôles qui vous vendent ces plans-là ne connaissent pas la vraie Corée et sont toujours, tôt ou tard, eux-mêmes, rattrapés par la justice en cas d’irrégularité !

Attention, tolérance 0 pour toute drogue, même la marijuana, même juste un petit pétard pour rigoler... On ne plaisante absolument pas ici avec le sujet et c’est la prison ou l’extradition, directement ! ... (Nous avons régulièrement, hélas, quelques jeunes compatriotes qui ne passent pas ces cases-là avant de comprendre le sens de nos conseils)
Mais sinon...bienvenue en Corée quand même !

Ne ratez pas « Corée à coeur », le nouveau livre d’Ida Daussy, dans les bacs le 12 février 2019 ! Un portrait sans fard et sans clichés de ce pays qui fascine, mais reste méconnu au-delà des images de l’actualité géopolitique ou des mélodies acidulées de la K-pop. 
Publié par les éditions de l’Atelier des Cahiers

Vous pouvez aussi retrouvez plus d’informations sur Ida Daussy et « Corée à coeur » sur les réseaux sociaux : 

 

Crédit photo à la Une : Inside Corea 

Tu peux lire aussi

S'inscrire à la Newsletter