Navigue dans le monde

Reviens à la carte Monde
Légende
  • Régions
  • Capitale
  • Villes
Alternative content
Légende
  • > 90
  • entre 90 et 70
  • entre 70 et 50
  • entre 50 et 35
  • < 35

BLOG

le Blog Ready to Go c'est le carrefour des amoureux du voyage et des passionnés des belles découvertes : conseils, vie pratique, classements, astuces, TIPS, études...
L'indispensable pour votre carnet de voyage !

Noho à la découverte de la Birmanie :  Rangoon, Golden rock et bien d'autres

Noho à la découverte de la Birmanie : Rangoon, Golden rock et bien d'autres

Le Myanmar était le premier pays où j'ai voyagé en solitaire. Je venais d'arriver après un voyage de vingt heures en plein période de grosse chaleur. Il faisait 45 degrés Celsius...

Pendant ce voyage de trois semaines à travers le Myanmar, j'ai pu découvrir Yangon (l'ancienne capitale), le Golden Rock (lieu important du Bouddhisme), le lac Inle (réputé pour ces pêcheurs), Bagan (la cité antique de 3000 temples) et Mandalay (la ville dont seule le nom est beau). Mais ce qui a été le plus enrichissant pour moi c'était mon trajet depuis le Golden Rock jusqu'au lac Inle... 24h de voyage où j'ai connu les pires galères... Un trajet qui m'a forgé pour le reste de mes autres voyages.

Tout commence un matin alors que je quitte le village du Golden Rock, je prends un tuktuk jusqu'à la gare ferroviaire. Personne ne parle anglais. À l'époque, j'étais un novice dans le langage universel par le sourire. J'essayais de comprendre ce que l'on voulait me dire mais je ne comprenais pas. Je voulais retourner à Yangon pour y prendre un autre train en direction du lac Inle.

On me fait signe de m'assoir, je comprends que je vais donc attendre un moment. Cinq heures plus tard, je n'avais toujours pas bougé. Je m'occupais en écrivant mon carnet de voyage, en prenant des photos de la gare et en regardant autour de moi...

Arrive ensuite un couple d'Anglais de quarante ans. Des baroudeurs de longue date. Ils m'expliquent qu'il y en a encore pour deux heures. J'attends avec eux et j'occupe mon temps en écoutant les aventures de leur différents voyages à travers le monde.

Le train arrive et nous montons ensemble. Dans le train, j'échange avec un Birman qui parle anglais. Il me dit que pour aller au lac Inle, il est plus facile pour moi de descendre à Bago (une ville à mi-parcours) et de prendre un bus local de nuit... Je voulais vivre une aventure alors autant tenter. Une fois arrivé à Bago, je dis au revoir au couple d'Anglais et je me retrouve au milieu d'une ville poussiéreuse où clairement aucun étranger ne s'arrête. Plusieurs Birmans viennent vers moi et me parlent dans une langue inconnue... L'angoisse commence à monter... Je vois au loin une boutique avec une photo de bus, je m'y rends.

Je rentre, je fais un sourire et je dis "Inle Lakes, please". Quatre personnes s'occupent de moi, je sens que le prix du billet de bus est très élevé et que chacun veut sa part... Je négocie avec le sourire. J'achète mon billet. Puis l'on m'annonce que le seul moyen de rejoindre le bus est avec un taxi scooter... Bon, c'est là qu'il faut que j'avoue ma phobie des deux roues... Je refuse. Je demande une voiture. Non impossible... On m'affirme que je dois partir maintenant avec le scooter pour arriver à temps à la gare routière.

Je regarde la tête du scooter qui tient à peine debout... Je me demande pourquoi je suis là... Et je dis ok... Je monte derrière le chauffeur avec mon petit et mon gros sac. Je lui dis d'aller lentement au moins 20 fois. On part. En effet, le scooter est lent... On arrive sur une grande avenue, la lumière est belle, soleil couchant... Et le chauffeur décide de couper une voie rapide à 6 voies... Le scooter tombe en panne en plein milieu... Un bus arrive sur nous... Je me dis que je dois sauter du scooter. Le chauffeur me dit "don't moove". Je ferme les yeux. Je reste le scooter. Il redémarre et donne une légère accélération. Le bus passe à 5 cm en klaxonnant... On finit de traverser la route. On arrive à la gare routière. Je descends du scooter. Je tremble comme jamais... Je le paie avec la main tremblante. Je n'arrive même pas à l'engueuler.. Je prends mon bus. Uniquement des birmans. Mon sac est mis dans la soute. Le trajet de bus dure 15 heures. Le bus s'arrête à chaque village pour livrer des colis et de la nourriture.

À chaque village au moins 20 personnes attendent. À chaque fois, je vois mon sac sortir de la soute, je surveille qu'il soit bien remis. Dans la montagne, la roue du bus commence à se détacher.

Sur la fin du trajet, on s'arrêtera toutes les vingt minutes pour revicer la roue... Je n'ai pas dormi depuis 20 heures. Je lutte contre le sommeil pour être éveillé s'il se passe quelque chose. Puis je commence à me dire que si j'arrive entier et avec mon sac c'est un miracle... Je m'endors d'épuisement.. Je me réveille au lac Inle. Je descends du bus heureux. Je retrouve mon sac. Un tuktuk me dit qu'un ami à lui vient d'ouvrir une auberge avec une belle vue. Je suis épuisé, je me laisse guider. J'arrive à l'auberge où je paierai 8€/nuit pour une chambre. Le propriétaire me propose un petit-déjeuner sur le toit de l'auberge. Je monte. Je m'installe. Je bois mon café et face à moi, un lever du soleil sur les montagnes du lac Inle. Je comprends alors pourquoi j'ai décidé de voyager.

Suivez Noho sur : 

Article rédigé par notre ambassadeur NOHO TRAVELS

Tu as aimé cette actu ?

Partage-la
Cet article vous a-t-il plu ? oui OUI non NON

Tu peux lire aussi