Navigue dans le monde

Reviens à la carte Monde
Légende
  • Régions
  • Capitale
  • Villes

Transports en Écosse

Nos astuces pour se déplacer en Écosse sans se ruiner !

Écosse

Se rendre en Écosse

Consultez la fiche du Royaume-Uni pour en savoir plus !

En avion

Il existe quatre aéroports internationaux en Écosse :

  • Aberdeen Airport (ABZ) : situé à Dyce, l’aéroport d’Aberdeen assure des vols réguliers vers l’Écosse.
  • Edinburgh Airport (EDI) : l’aéroport d’Édimbourg est le plus fréquenté et assure donc de nombreux vols.
  • Glasgow International Airport (GLA).
  • Glasgow-Prestwick Airport (PIK) : celui-ci possède l’avantage d’accueillir des vols low cost dont ceux de Ryanair.

Si vous souhaitez vous rendre à Inverness ou à Sumburgh, sachez que quelques vols internationaux de courte distance y atterrissent.

Transport en Ecosse - voyager en Ecosse en train

Voici les compagnies aériennes qui proposent des vols France-Écosse :

  • Air France assure au moins un vol direct pour Aberdeen, Glasgow et Édimbourg au départ de l’aéroport Paris Charles De Gaulle. L’offre la moins chère est autour des 280 € mais vous pourrez trouver des offres promotionnelles de temps à autres.
  • City Jet propose une à deux fois par semaine un vol vers Édimbourg et Dundee (avec une escale à Londres) aux départs de Paris, Nantes, Brest, Toulon, Avignon, Deauville et Brive. Il vous faudra débourser seulement entre 300 et 420 € l’aller-retour !
  • FlyBe vous emmène à Édimbourg et Aberdeen au départ de Paris.
  • Ryanair assure des vols directs en direction de Glasgow-Prestwick depuis Paris-Beauvais et Carcassonne. La compagnie aérienne low-cost dessert également Édimbourg depuis Paris-Beauvais et, en saison, depuis Bordeaux, Marseille-Provence, Béziers et Poitiers.
  • EasyJet propose des vols pour Édimbourg depuis Paris, Lyon et Grenoble, et d’autres en direction de Glasgow depuis Paris.
  • Jet2Com assure des vols (comptez 130 €) en direction d’Édimbourg depuis Toulouse et La Rochelle l’été, depuis Chambéry l’hiver.

En bus

Si vous voulez gagner l’Écosse en bus, vous devrez auparavant faire escale à Londres avec la compagnie Eurolines afin d’utiliser une compagnie de bus anglaise. Parmi elles on compte :

  • Megabus : si vous vous y prenez tôt (du style très tôt) c’est-à-dire 12 semaines à l’avance, vous paierez l’aller Londres-Glasgow à partir de £5.
  • National Express : la compagnie assure régulièrement des trajets Londres-Glasgow et Londres-Édimbourg mais elle propose aussi des départs depuis d’autres villes d’Angleterre et du Pays de Galles.
  • Scottish Citylink : rejoignez Glasgow et Édimbourg depuis Belfast via le ferry de Cairnryan.

En train

Voici quelques compagnies ferroviaires pour rejoindre l’Écosse.

Lien utile :

En voiture ou à moto

Vous rejoindrez Édimbourg depuis Paris en environ 12 heures. Pour se faire, il vous faudra passer par le tunnel sous la Manche, prendre la direction de Londres en empruntant le périphérique M25 pour rejoindre l’autoroute M1, poursuivre vers le nord et l’Écosse par la M1 et la M6.

Sachez que vous pouvez circuler en Écosse avec un véhicule immatriculé dans l’Union européenne. Il vous faudra évidemment être assuré mais en ce qui concerne la carte internationale d’assurance (la carte verte), elle n’est pas obligatoire, mais fortement recommandée.

Déplacements intervilles

En train

Ils relient les villes les plus importantes d’Écosse. Vous trouverez les brochures dans les gares et les offices de tourisme.

Bon plan ! Achetez les advance purchase tickets : vous achetez vos billets à l’avance (jusqu’à la veille de votre départ, avant 18 heures) et vous payez de 30 à 60 % moins cher !

Voici quelques forfaits avantageux :

  • BritRail Euro Consecutive Pass : grâce à lui vous pourrez circuler librement sur tout le réseau ferroviaire britannique (Angleterre, Pays de Galles, Écosse). En 2nde classe, vous en aurez pour 125 € à 621 € pour 2 jours à 1 mois de circulation libre du matin au soir.
  • BritRail Flexipass : La même chose que le BritRail Euro Consecutive Pass mais plus aménageable.
  • Inter Rail One Country Pass : il vous faudra acheter ce pass depuis la France car il n’est pas vendu en Grande-Bretagne. Même système de circulation libre avec 3, 4, 6 ou 8 jours consécutifs ou non répartis sur 1 mois.
  • Britail Freedom of Scotland Pass : il vous donne accès au réseau ferroviaire écossais, aux ferries de la compagnie Caledonian MacBrayne et à quelques autocars Citylink, Stagecoach, D&E Coaches, et First Scotland East.
  • Britrail Scottish Higlands Pass : forfait de 4 jours sur 8 à 118 €.
  • Central Scotland Rover : le forfait de 3 jours sur 7 coûte £47. Il est recommandé pour faire le tour des festivals.

En ferries

Visitez les différentes îles écossaises grâce à eux ! Vous pouvez bien souvent y embarquer votre voiture mais les prix sont élevés. Pensez à vérifier si votre destination est bien desservie car certaines ne le sont pas le dimanche ni en basse saison. Profitez-en pour réserver votre ticket la veille.

En bus

Citylink est la compagnie nationale écossaise qui relie les régions entre elles.

Transport en Écosse

Déplacements intraville

Sachez que le site Traveline Scotland vous fournit les renseignements nécessaires sur les transports publics en Écosse, qu’il s’agisse des bus, des trains ou des ferries !

En bus

Les différentes compagnies locales sont très souvent regroupées sous le nom de Stagecoach. Seules les grandes villes sont dotées d’une gare routière.

Consultez les horaires en ligne ou depuis un office de tourisme. Pensez à toujours avoir l’appoint car vous payez à l’aide d’une machine qui ne rend pas la monnaie.

Si vous vous rendez dans des coins reculés, vous risquez de devoir faire une croix sur les bus. Pour vous sauver la mise, il y a les bus postaux mais il ne vaut mieux pas être pressé(e) !

Bon plan ! Citylink vend l’Explorer Pass, une carte qui vous permet de circuler librement pendant 3 jours/5 (£ 41), 5/10 (£62) ou 8/16 (£93).

Autre avantage : il vous permet d’obtenir des réductions sur les ferries à destinations des îles et même sur des attractions ! Mais ce n’est pas tout : grâce à l’Explorer Pass, vous obtiendrez la carte des AJ gratuitement !

À bicyclette / en vélo

Il y a peu de pistes cyclables mais vous pourrez bien souvent louer une bicyclette ou un VTT à la journée dans les endroits touristiques.

Conduire en Écosse

L’état des routes est majoritairement excellent. L’essence et le diesel sont sensiblement au même prix qu’en France. Plus vous irez au nord et dans les îles, plus les prix seront élevés.

Bon plan ! Les pompes de l’enseigne Morrison’s sont moins chères !

À savoir

  • Si vous utilisez de l’essence sans plomb, vous devrez utiliser la pompe appelée « unleaded (petrol) ».
  • Concernant les pleins en GPL (LGP en anglais), sachez que les véhicules français et belges ne peuvent pas faire leur plein en Écosse car les embouts ne font pas la même taille et on ne trouve malheureusement pas d’adaptateur.
  • Oubliez la priorité à droite, elle n’existe pas en Écosse ! La priorité est indiquée par des feux, un stop ou des lignes peintes sur la chaussée.
  • Attention aux piétons ! Ils sont évidemment prioritaires et il vous faudra faire attention aux pelican-crossings (passages piétons entre deux lignes parallèles) et aux zebra-crossings (passages cloutés). Ils sont signalés par des boules jaunes lumineuses.
  • En cas de sirène ne vous contentez pas seulement de ralentir, il vous faudra vous rabattre sur le bas-côté obligatoirement.

Les limitations de vitesse écossaises sont strictes :

  • En ville : 48km/h (30 miles) ou 64 km/h) (40 miles) lorsqu’indiqué
  • Sur la route : 97 km/h (60 miles)
  • Sur les autoroutes (motorways) et les quatre voies (dual corriageways) : 113 km/h (70 miles)

Les contrôles alcoolémiques ne sont pas rares. La limitation est de 0,8 g/L

Location de voiture

Il faut être âgé(e) d’au moins 23 ans (voire 25) et de maximum 75 ans. Vous devez également avoir votre permis de conduire depuis 2 ans.

Vous pouvez louer une voiture en Écosse si vous ne respectez pas certains de ces critères mais il vous faudra alors vous acquitter d’un supplément.

Techniquement, vous n’aurez besoin que de votre permis de conduire et d’une carte de paiement internationale.

Faire du stop

Les écossais ont tendance à dépanner les auto-stoppeurs et si vous témoignez d’un réel intérêt pour le pays, bien souvent ils vous feront faire un tour dans des endroits non touristiques.