Navigue dans le monde

Reviens à la carte Monde
legende_trait Légende
  • legend-region Régions
  • legend-capitale Capitale
  • legend-ville Villes
btn-map
Alternative content
legende_trait Légende
  • > 90
  • entre 90 et 70
  • entre 70 et 50
  • entre 50 et 35
  • < 35

Finlande : découvrez nos vidéos & interviews

Finlande
Céline : mon séjour Erasmus à Vaasa en Finlande !

Céline : mon séjour Erasmus à Vaasa en Finlande !

octobre 15, 2018
finlande

Partie à Vaasa en Finlande dans le cadre d'Erasmus, Céline revient sur cette expérience exceptionnelle et nous parle de ce pays, de sa culture, du transport...et de cette aventure marquante qui a duré une dizaine de mois.

Carte d'identité 

  • Nom et prénom : Céline Ozdemir
  • Age : 24 ans
  • Destination de départ : ERASMUS à Vaasa en Finlande
  • Durée de l’expérience : 10 mois

Parle-nous un peu de toi et de ton parcours

Etant Rennaise, j’ai passé la majorité de ma scolarité (voir toute ma scolarité) sauf mon année en Finlande, à Rennes. Après un bac ES spécialité anglais, j’ai continué mon parcours à l’Université Rennes 1 en économie-gestion, parcours affaires internationales. C’est lors de ma troisième année que je suis partie à Vaasa dans le cadre de mon Erasmus.

A mon retour j’ai donc obtenu ma licence mais cette année à l’étranger m’a fait relativiser mes études. N’ayant pas trouvé un master qui me plaise vraiment, je voulais prendre une année « pause » pour me laisser le temps de réfléchir, de voir comment je voulais poursuivre, terminer mes études. Durant cette année, j’ai travaillé 10 mois chez H&M en tant que conseillère de vente et j’ai pu enfin trouver un master qui me corresponde ; le MSc Management de projets créatifs, culture et Design de l’ESC Rennes en collaboration avec l’EESAB (Ecole Européenne Supérieure d’Art de Bretagne.

Ce nouveau Msc assez atypique a été une expérience très enrichissante grâce à l’organisation de plusieurs projets concrets (conférences, festival, création de produits design, mise en situation, création d’association) et grâce aux rencontres de nombreux professionnels et acteurs de la ville de Rennes.

Séjour en Finlande

Avec la création de notre association pour la mise en avant de nos projets créatifs, j’ai été chargée des relations presse et c’est grâce à cette expérience que j’ai continué dans la communication avec mon stage chez liligo en tant qu’assistante en communication et RP. Toujours dans un environnement international, liligo fut un apprentissage intense dont j’ai eu le plaisir de poursuivre quelques mois après en contrat. Je suis maintenant de retour à Rennes, Paris n’était pas fait pour moi.

Pourquoi as-tu décidé de partir faire un Erasmus Plus ? 

J’ai toujours voulu étudier, vivre à l’étranger, j’adore la diversité et découvrir de nouvelles cultures, modes de vie et donc le programme ERASMUS était parfait pour moi. De plus j’aime beaucoup l’anglais et je voulais le pratiquer pour pouvoir maîtriser la langue.

Et pourquoi en Finlande ? Qu’est-ce qui t’a le plus attiré sur cette destination ?

La culture nordique m’a toujours attirée, leur mode de vie est totalement différent et de ce que j’ai pu voir sur internet, les paysages sont incroyables. Expérimenter le grand froid me tentait bien. Normalement j’avais le choix entre partir en Finlande ou en Turquie, puisque j’avais postulé aux deux mais ayant des origines kurdes de Turquie, y aller en Erasmus n’était pas assez challengeant à mon goût.

Visiter la Finlande

En effet, j’y vais fréquemment la majorité de ma famille y vivant encore et donc ni la langue (je la maîtrise assez bien), ni le pays et la culture n’avait de mystère pour moi. Le choix de la Finlande était vraiment un choix d’aventure, je voulais me dépasser, sortir de ma zone de confort et de mes limites.

Pendant la préparation de ton séjour, t’es-tu aidée de sites internet, de livres, du service des RI de ta fac… ? Qu’est ce qui t’a le plus aidé à concrétiser ce projet ?

Ma fac a un système d’accompagnement très complet, je n’ai pas eu besoin de faire plus de recherches mise-à-part visiter les sites des universités partenaires. L’Université de Rennes a tout d’abord organisé une session en amphithéâtre pour présenter le programme Erasmus, les modalités, les universités partenaires et les personnes et outils mis à disposition pour les étudiants.

Nous avions une conseillère pour notre licence qui était très présente et disponible pour les moindres questions et des sessions étaient organisées avec d’anciens étudiants ERASMUS pour préparer nos dossiers. Durant ces sessions nous avions les rapports d’anciens élèves à disposition pour chaque université partenaire, ces rapports répondaient aux questions globales : quels cours choisir, le mode de vie, les coûts sur place, le logement, voyages, retour d’expérience, points positifs et négatifs. que voir en Finlande

La présence des anciens étudiants durant ces sessions nous permettait d’avoir des réponses à nous questions plus rapidement un retour d’expérience direct. C’est donc ma fac qui m’a le plus aidé à concrétiser ce projet grâce à la conseillère et les rapports d’anciens élèves. J’ai du moi-même faire ce rapport à la fin de mon année pour aider les prochains erasmus. Je n’oublie pas aussi l’entraide entre les étudiants pour finaliser le dossier d’inscription et pour ensuite l’installation dans le pays.

Qu’est-ce qui t’a le plus frappé en arrivant dans le pays ?

La « froideur » ambiante. C’est un pays très calme avec une nature très présente et ses habitants sont assez réservés.

Ou et comment as-tu été logée ?

Je devais être logée en résidence universitaire mais l’année de mon arrivée il y avait plus d’étudiants étrangers que de logements, je me suis donc retrouvée sans rien avec plusieurs autres étudiants. L’un d’entre nous a créé une page facebook intitulée « Homeless exchange students – Vaasa » qui nous a permis de créer des colocations et rechercher les appartements à distance. Heureusement quelques Finlandais ont intégré la page pour nous aider, ils nous envoyer les offres disponibles et les procédures à appliquer. C’est grâce à cette page facebook que j’ai trouvé mes deux colloques et mon logement. Nous étions dans la résidence Olympia, juste à 10-15 minutes à pied du centre-ville. Petit bémol, l’appartement n’était pas meublé, nous avons du tout acheter et puis tout revendre à la fin.

Comment décrirais-tu le système d’enseignement en Finlande ?

Le système éducatif finlandais est l’un des meilleurs au monde. C’est un système assez positif, les enseignants sont à l’écoute et poussent les élèves à faire de leur mieux. Nous n’étions pas surchargés de travail, il y a plus de rendus à faire qui consiste à analyser et faire de la recherche sur la base théorique fournie en cours. Également beaucoup de travail en groupe et de présentations. En ce qui concerne les « partiels », le système finlandais donne la chance aux étudiants de repasser trois fois les examens. Si l’on échoue la première fois on peut se rattraper lors de la deuxième et/ou troisième session.

Que dirais-tu de ton Université à Vaasa ?

Très belle Université, le cadre est très beau, en effet l’Université est située en bord de mer. Les facilités et équipements étaient très modernes et le personnel très présent pour les étudiants.

Côté coût de la vie… Peux-tu nous donner des exemples de coûts de la vie de tous les jours ? (Transport, logement, alimentation, sorties, bières, habillement…) ? Il existe des prix et offres étudiants aussi ?

Je n’avais pas de coût de transport faisant mes trajets à pieds, mais concernant le logement je payais environ 300 euros. Pour l’alimentation, certains produits coûtaient plus chers comme la viande, le poisson mais globalement les prix sont un peu plus élevés qu’en France. En ce qui concerne l’habillement je n’ai pas vu de différence de prix, c’est la même offre qu’en France ; Ce qui coûtait le plus cher était les sorties, restaurants et l’alcool. C’est pourquoi par exemple, pour boire un café nous allions à la cafétéria de l’Université. coût de la vie en Finlande

Es-tu partie avec une assurance internationale ou avec la CEAM ?

Avec la CEAM.

Parle-nous des transports et surtout des « galères » avec les vélos ?

Vaasa est une petite ville, il doit avoir une ligne de bus ou deux qui ne desservent pas partout, les déplacements se font principalement à vélo. Mais avec l’arrivée de tous les étudiants en même temps, c’était premier arrivé, premier servit. Ce qui a même créé un « Traffic », des personnes sur place volaient les vélos pour les revendre, un ami à moi s’est fait deux fois voler le sien. Pour ma part, je m’y suis prise trop tard, il ne restait plus grand-chose et je me suis retrouvée avec un vélo pour enfant dont finalement je n’ai pas utilisé. Je faisais mes trajets à l’Université à pied.

L’expérience ERASMUS c’est souvent « la colonie de vacances » ? as-tu fait des rencontres riches ?

Oui c’était le cas, ERASMUS sur place c’est une bulle, tu profites du moment présent avec tes amis. J’ai pu faire en effet des rencontres incroyables majoritairement grecques et espagnols. On est toujours très proches, d’ailleurs chaque année on s’organise une réunion ERASMUS.

T’es-tu rapprochée d’associations locales ? qu’est-ce qu’elles t’ont apportées ?

Uniquement de l’ESN qui a animé du début jusqu’à la fin la vie étudiante pour les étudiants étrangers grâces à l’organisation de soirées, sorties et voyages. Cette association nous a permit de découvrir des destinations comme la Laponie et Saint Pétersbourg et a passé de bons moments entre étudiants.

 Et les Finlandais comment sont-ils avec les Français ?

Les finlandais étaient avec les français comme avec les autres étudiants étrangers neutres et assez distants. Ils ne voient pas l’utilité des conversations et politesses superficielles. Toutefois ils sont toujours présents s’il y a besoin d’aide et sont généralement ouverts d’esprit.

Quels sont les plus gros clichés que tu as constatés ?

La rigueur du Nord. Contrairement au Sud où c’est plus flexible, en Finlande et dans le Nord c’est assez carré. Un exemple, pour bénéficier du tarif étudiant à la cafétéria il faut présenter sa carte étudiante. Or un jour je l’ai oublié et donc présenté ma carte ESN (que j’ai pu obtenir grâce à ma carte étudiante, justificatif de scolarité) et je me suis vu refusée le prix étudiant. Même si cette carte prouve que je suis étudiante, ce n’est pas la carte demandée dans le règlement du personnel.

Finlande

Tu as fait un Road Trip, peux-tu nous en parler ce que tu as fait… As-tu des anecdotes ?

J’ai en effet fait un Road Trip dans les pays baltes. Nous sommes passés de Tallinn, Riga, Vilnius. Pour faire ce voyage à moindre coût, nous avons fait un trajet très long en bus puis bateau puis encore bus et nous sommes restés en auberges de jeunesse. Autant la première auberge à Tallinn était moderne, propre et très bien aménagé, les deux autres à Riga et Vilnius étaient plus atypiques. On était vraiment baigné dans une ambiance russe, et le minimum dans les établissements. Tallinn ressemble à une ancienne ville médiévale, nous y avons visité un marché local très typique russe qui s’y tenait, c’était comme un voyage dans le temps. Riga et Vilnius sont un mix entre modernité et ruines de l’ex-URSS et très vivantes la nuit. Dans les trois villes on ressentait encore la présence soviet. Un Road Trip dépaysant qui vaut le détour, beaucoup à voir et pas très cher. De plus, nous sommes passés de Capital en Capital en bus et pour environ 15-17 euros par trajet.

Et la France t’a-t-elle manquée ?

Pas du tout, je ne voulais même pas rentrer mais l’idée de rester encore en Finlande ne me tentait pas non plus, un an ça suffit. 18. Quels conseils pourrais-tu donner à ceux qui veulent se lancer dans l’expérience de la Finlande ? et quelles mises en garde ? Prévoir un budget supplémentaire pour les voyages. On ne nous le dit pas forcément mais qui dit Erasmus dit voyages. Une fois sur place on a une envie de découvrir le pays et les pays voisins. Ça a été jusqu’à présent mes meilleurs voyages. En ce qui concerne les mises en garde : le froid

Des prochains voyages prévus ?...

Je viens tout juste de rentrer d’un retour aux sources en Turquie mais je pense découvrir d’autres destinations cette année comme Cuba et j’espère l’Iran, Géorgie. Merci et à bientôt sur Ready to Go !

Tu as aimé cette actu ?

Partage-la
Cet article vous a-t-il plu ? oui OUI non NON
S'inscrire à la Newsletter