Navigue dans le monde

Reviens à la carte Monde
Légende
  • Régions
  • Capitale
  • Villes
Alternative content
Légende
  • > 90
  • entre 90 et 70
  • entre 70 et 50
  • entre 50 et 35
  • < 35

Transports en Albanie

Comment se déplacer en Albanie à moindre frais.

Albanie

Transport

Se rendre en Albanie

Par voies terrestre, ferroviaire, aérienne ou maritime, vous avez bien des options pour aller en Albanie.

Avion

Plusieurs compagnies aériennes proposent des trajets France-Albanie régulièrement comme Transavia par exemple. Les départs depuis la France peuvent se faire depuis plusieurs grandes villes telles que Paris, Marseille et bien d’autres.

En revanche, les arrivées se font toutes au même endroit : à l’aéroport international de Tirana … puisque c’est le seul du pays. L’avion est le moyen le plus rapide pour partir en Albanie. De plus si les billets sont pris à l’avance, le prix reste tout à fait raisonnable (environ 200€ aller-retour).

Bateau

Aller en Albanie par la mer est tout à fait envisageable puisque le pays comporte plusieurs ports de toutes tailles. Les principaux sont Saranda, Durres, Vlora et Shengjin. Depuis la Grèce, l’Italie ou encore la Slovénie, il est très simple de trouver des trajets allant en Albanie.

Train

Ce n'est pas la solution la plus facile. Plus vous vous rapprocherez du pays, plus les trains seront vétustes et en retard. Ce n’est même pas la solution la plus économique, puisque les premiers trains que vous aurez seront dans des pays développés et donc les prix seront élevés.

Voiture

Prendre son véhicule et partir en Albanie est une aventure en soi. Entre les paysages à couper le souffle et l’état des routes, votre périple restera mémorable. Comptez une moyenne une trentaine d’heures de conduite non stop pour faire le trajet France-Albanie.

Déplacement inter-ville

L’Avion

Il n’y a qu’un aéroport en Albanie, c’est celui de Tirana. Il est donc impossible de se déplacer sur le territoire par les airs.

Le Train

Le train n’est vraiment pas le meilleur moyen de transport pour visiter l'Albanie. Le réseau est peu développé, mal entretenu et vieux, ce qui crée beaucoup de problèmes dont d’organisation. Voyager en train ne sera vraiment pas agréable entre les retards fréquents, le trajet long et les wagons bondés.

Si vous voulez tout de même tenter le périple, des trains font quotidiennement Tirana-Durrës, Vlorë, Pogradec et Shkodër. L’unique point positif est le petit prix.

Le Bus

Le réseau de bus est très développé et vous permet de bien vous déplacer de ville en ville, et même d’aller dans les terres. Si vous avez de la chance, vous tomberez sur un bus moderne, avec des sièges confortables et l’air-conditionné.

Si vous en avez moins, vous aurez un vieux véhicule à l’ambiance assez spartiate. Les principales lignes de bus sont celles de Tirana- Vlora, Tirana- Saranda, Tirana- Shkodër, Saranda- Gjirokastër, Tirana- Gjirokastër ou encore Saranda- Vlora.

Il existe également des “furgons” : plus rapides que le bus et légèrement plus chers, ils sont généralement en meilleur état que les bus. Toutefois, les chauffeurs de “furgons” ont une conduite plus risquée.

Les horaires de bus et des “furgons” sont tôt le matin (environ 6h) et tard le soir (environ 22h).

Les Bateaux

De nombreux bateaux de toutes tailles font régulièrement des navettes entre les principales villes maritimes et zones touristiques. Compagnie officielle ou simple pécheur, vous n’aurez aucune difficulté de trouver un “bateau-taxi” pour vous emmener où vous voulez.

Les Taxis

Moins cher qu’en France, ce moyen de transport est très pratique quand on ne connaît pas bien la ville. Plusieurs sortes de taxis existent : ceux qui ont la licence (les vrais donc), ceux qui appartiennent à des compagnies privées et ceux qui sont verts. Les “vrais” taxis ont l’avantage de pouvoir circuler partout alors que les autres sont soumis à quelques réglementations.

Petit plus à savoir ! Les taxis verts sont relativement moins chers que les deux autres.

Déplacement intra-ville

Les moyens de transports pour se déplacer dans une ville sont par bus, taxi, voiture (la vôtre ou de location), à vélo ou à pied. Les transports en commun étant généralement bondés, il est plus confortable d’opter pour le vélo ou la marche si le lieu n’est pas trop loin.

La location de vélo n’est pas vraiment une pratique courante, toutefois elle existe. Si vous souhaitez vraiment en louer un, mais qu’il n’y a pas de service de location près de votre position, vous pouvez demander à un local. Il demandera surement d’avoir l’argent avant de vous prêter son bolide. Sinon, vous pouvez acheter un vélo d’occasion pas cher et le revendre avant votre départ.

Comme dit plus haut, le taxi peut être une solution pratique, rapide et peu cher. Il permet de vous emmener à l’endroit souhaité sans avoir à se soucier de trouver une place de parking.

La voiture permet l’indépendance et l’autonomie durant son voyage. Cependant, il n’est pas toujours facile de conduire sur les routes albanaises, de faire attention à la conduite des locaux et de trouver une place pour se garer.

Conduire en Albanie

Avec sa propre voiture ou une de location, c’est un moyen idéal pour se déplacer sur l’ensemble du territoire en toute autonomie. Pour conduire en Albanie, il faut son permis français, son permis international (il n’est pas obligatoire pour cette destination mais est fortement conseillé) et une carte verte internationale (si vous venez avec votre propre véhicule).

Petit plus à savoir ! Les véhicules étrangers peuvent circuler gratuitement pendant 60 jours. Passé ce délai, une taxe routière sera à régler à la sortie du territoire.

Louer une voiture en Albanie est une pratique courante. Vous n’aurez donc aucun mal à trouver un véhicule. Les entreprises de location sont nombreuses, surtout dans les grandes villes. La grande majorité des agences sont sérieuses et proposent des voitures de qualité, en bon état et récentes. Il faut compter entre 30 et 50€ par jour.

Conduire en Albanie est une chose, mais conduire avec les Albanais en est une autre. Ces derniers aiment conduire rapidement et donc dangereusement. En théorie, le code de la route albanais ressemble à celui français dans les grandes lignes. Cependant, les locaux aiment l’adapter à leur manière, ainsi :

  • Dans les ronds points, la priorité est donnée à la voiture qui s’insère et non à celle qui est déjà dedans.
  • La voiture la plus imposante à la “priorité absolument”.
  • Le klaxon est tellement utilisé qu’on ne sait plus s’il y a un réel danger ou si c’est juste parce que le conducteur est de mauvaise humeur.

L’état des routes est à double tranchant : les principaux axes sont de bonne qualité et les axes plus petits le sont moins … beaucoup moins. Il est donc conseillé de rouler prudemment pour ne pas endommager la voiture et éviter de conduire la nuit (mauvais éclairage voire pas du tout, animaux sur la route, pas de panneaux de signalisation pour prévenir d’un virage serré, …).

Location de voiture

Les compagnies de location de véhicules sont nombreuses. Elles sont principalement situées dans les villes où la population est dense et dans les lieux touristiques. Pour louer une voiture, le conducteur doit avoir au minimum 23 ans et avoir son permis depuis 3 ans.

Selon les entreprises, des frais peuvent être majorés si le conducteur à moins de 25 ans. Lors de la location d’un véhicule, demander à avoir l’ensemble des conditions pour savoir dans quoi vous vous engager.

1 pass mensuel pour les transports en commun 13.09 €
1 litre d’essence 1.44 €
Prix location d’une voiture / semaine 280 €
Prix d’une course de taxi au KM 0.99 €
Avez-vous trouvé les informations que vous recherchiez ? oui OUI non NON