Navigue dans le monde

Reviens à la carte Monde
Légende
  • Régions
  • Capitale
  • Villes
Alternative content
Légende
  • > 90
  • entre 90 et 70
  • entre 70 et 50
  • entre 50 et 35
  • < 35

BLOG

le Blog Ready to Go c'est le carrefour des amoureux du voyage et des passionnés des belles découvertes : conseils, vie pratique, classements, astuces, TIPS, études...
L'indispensable pour votre carnet de voyage !

Temples japonais : tour d'horizon !

Temples japonais : tour d'horizon !

Lorsque l'on évoque le Japon on pense généralement à deux choses : la gastronomie et les temples japonais ! Ces derniers constituent une partie importante du paysage japonais. Où que l'on soit, en ville ou au milieu d'une forêt, il est possible de visiter des pagodes, des monastères, des temples bouddhistes ou des sanctuaires Shintô.

Quelles que soient les croyances, les lieux sacrés coexistent au pays. Sur le Kumano Kodo, haut lieu de pèlerinage, il est possible de tomber sur des temples bouddhistes ou shintoïstes ou encore de voir des symboles shintoïstes dans des temples Bouddhiques. Un Bouddhiste Japonais aura le même respect pour les kami (divinités Shintô), et pourra ainsi effectuer une salutation à l'entrée d'un temple Shintô.

C'est au cinquième et sixième siècle que le Bouddhisme est introduit au Japon via la Chine. La philosophie venue du Bouddha (méditation, récitation de mantras,...) a été déclarée religion officielle en 592. Depuis la religion s'est répandue dans l'ensemble du pays comptant 77 000 temples bouddhiques.

Les temples bouddhiques au Japon sont principalement constitués de bois. L'architecture des temples aura des caractéristiques différentes en fonction de l'école bouddhique à laquelle ils sont rattachés. À ce jour, on compte treize écoles bouddhistes dont les principales sont : Tendai, Shingon, Jôdo, Sôtô et Rinzai.

Pour chacune des écoles, il est possible de distinguer trois parties dans un temple : le Hondô (le bâtiment principal), la pagode (trois ou cinq étages) et la salle d'étude pour les moines. Toutes ces parties sont reliées par le kairô (couloir).

Les temples Shintô

Concernant le shintoïsme, l'archipel du Japon compte plus de 85 000 sanctuaires Shintô. Le Shintoïsme est la religion primitive du Japon. Les croyants vénèrent les forces de la nature représentées par les kami (on compte près de 800 divinités).

L'entrée d'un sanctuaire shintoïste est toujours délimitée par les fameux Toriis (portes) très souvent rouges. Le Torii marque l'entrée dans un lieu sacré. Il est donc possible de voir des toriis à l'entrée des sanctuaires comme au milieu de la nature. L'idée est de marquer l'entrée dans un monde spirituel.

Parmi les Toriis les plus importants, il y a ceux du sanctuaire Fushimi-Inari Taisha à Kyoto (plus de dix milles Toriis sur plusieurs kilomètres), le Torii flottant du sanctuaire d'Itsukushima vers Hiroshima (16 mètres de hauteur), le Torii du sanctuaire Kubo Hachiman dans la préfecture de Yamanachi (le plus ancien Torii en bois) et le Torii du temple Kinpusen-ji vers Nara (le plus ancien Torii en pierre).

Toriis

Certains sanctuaires comportent derrière le Torii une allée bordée de lanternes (Tôrô) avec des fontaines (temizuya) sur les côtés pour que les fidèles puissent se purifier via un rituel précis. Avec l'aide d'une louche, les fidèles se lavent d'abord la main droite, puis la gauche et la bouche, avant de rincer la louche. Une fois le lavement effectué, les fidèles se dirigent vers le Haiden où ils peuvent prier (après avoir donné une pièce de monnaie en offrande).

temples Shinto

Pour finir, on soulèvera juste une différence concernant le nombre de moines entre les deux religions : 22 000 prêtes shintoïstes dans tout le Japon contre 340 000 moines bouddhistes.

Tu as aimé cette actu ?

Partage-la
Cet article vous a-t-il plu ? oui OUI non NON

Tu peux lire aussi