Navigue dans le monde

Reviens à la carte Monde
Légende
  • Régions
  • Capitale
  • Villes

Transports au Japon

Nos astuces pour parcourir le Japon sans se ruiner !

Japon

Se rendre au Japon

Étant donné que le Japon n’est pas vraiment à deux pas de la France, l’avion s’avère le moyen le plus pratique (et rapide) pour s’y rendre.

départ en avion pour le Japon

Il est certes possible d’emprunter d’autres moyens de transport, mais cela implique plusieurs correspondances dans différents pays. Le trajet sera donc très long. Un vol Paris-Tokyo se fait en 11h30. On vous laisse imaginer ce qu’il en est pour les autres moyens !

Si vous optez pour l’avion pour vous rendre au Japon, vous allez certainement atterrir à l’aéroport de Narita à Tokyo. C’est l’aéroport international qui accueille la majorité des vols internationaux du pays.

De nombreuses compagnies aériennes assurent les liaisons Paris-Tokyo. Air France, Japan Airlines et All Nippon Airlines programment en haute saison jusqu’à 4 vols directs (Paris-Tokyo) quotidiennement. Tandis que les autres compagnies proposent généralement des vols avec escales.

En général, les billets d’avion coûtent assez cher, surtout en haute saison. Le mieux serait d’éviter cette période de l’année, ou de réserver à l’avance. Les prix peuvent considérablement baisser !

Déplacements intervilles

Parmi les principaux atouts du Japon, il y a ses irréprochables infrastructures de transport. Le pays est très réputé pour son réseau routier bien entretenu, ainsi que ses réseaux aérien et maritime très développés. Mais le point fort du Japon en matière de transport est sans conteste son réseau ferroviaire (train, métros et trains de banlieues), considéré comme l’un des plus développés au monde.

Si vous comptez vous déplacer régulièrement lors de votre séjour au Japon, ce sera très facile. Vous n’aurez qu’à emprunter, le train, le bus, l’avion ou le ferry, selon vos besoins et votre budget !

Le train

Avec un nombre important de trains très modernes, ponctuels et fréquents, le réseau ferroviaire japonais est très efficace. Le train est d’ailleurs le moyen le plus prisé pour se déplacer au Japon.

La compagnie principale qui dessert tout le pays est la Japan Railways. Elle propose un service très satisfaisant et dispose de différents types de trains, dont les principaux sont :

  • Le Shinkansen : TGV japonais, ce train au design futuriste est le plus rapide de tous (premier TGV au monde). Il relie les principales villes du pays en un temps record.
  • Le Tokkyu : ou le "Limited Express" ne s’arrête que dans les gares principales. C’est le train le plus rapide après le Shinkansen.
  • Le Kyoku : un train express, qui fait plus d’arrêts que le Tokkyu.
  • Le Futsu : un train local, qui fait des arrêts dans toutes les stations de son trajet.

En plus de la Japan Railways, on retrouve également plusieurs autres compagnies ferroviaires privées, qui opèrent principalement dans les grandes agglomérations du pays. Ce qui fait du réseau ferroviaire un réseau très dense, et du Japon un pays très bien desservi !

Tickets

Il est normalement possible d’acheter les tickets dans les gares aux distributeurs automatiques ou auprès des guichets. La réservation n’est pas toujours nécessaire. Mais il est quand même conseillé de la faire, surtout pour les voyages de longs trajets, dans un Tokkyu ou un Shinkansen. Ça vous évitera de voyager debout !

Le prix des tickets est généralement assez cher, spécialement ceux de Shinkansen qui avoisinent les prix des billets d’avions.

Pour ceux qui prévoient de voyager beaucoup au Japon, la Japan Rail Pass est un must !

Le bus

Le Japon possède un réseau de bus très étendu, couvrant la totalité du territoire. Il est vrai que le voyage en bus est beaucoup plus long que le voyage en train. Mais il faut savoir qu’il y a des destinations que vous ne pourrez atteindre qu’en prenant le bus.

En général les bus de longue distance japonais sont très confortables, sûrs et surtout très économiques par rapport aux trains.

L’avion

L’avion est le moyen le plus rapide et confortable de se déplacer entre les villes nippones, mais aussi pour rejoindre les îles du sud-ouest du pays. D’autant plus que le Japon compte à son actif plusieurs aéroports (plus de 60), répartis dans tout le territoire.

Les deux compagnies nationales (Japan Airlines et All Nippon Airlines) proposent plusieurs vols intérieurs, entre les différentes villes du pays à des prix pas très chers.

Pour bénéficier des tarifs encore plus réduits, il est conseillé de toujours prendre un billet aller-retour (-10 %), ou acheter son billet un mois à l’avance (-50 %).

Les ferrys

Étant un grand archipel, le Japon est très agréable à découvrir en ferry. Une panoplie de compagnies propose des liaisons entre les différentes îles du pays, notamment les îles d'Honshu, Shikoku et Kyushu, ainsi que les petites îles touristiques.

Il y a des trajets courts qui ne durent pas plus de 5h et d’autres beaucoup plus longs (deux jours ou plus), selon la destination. Mais généralement, toutes les îles du pays sont très bien desservies.

Les ferrys sont opérationnels tous les jours de la semaine. Veuillez-vous renseigner auprès de l’Office du Tourisme pour avoir des informations sur les tarifs, les lignes et les horaires des ferrys.

Il y a une variété de tickets à tarif réduits, pour chaque moyen de transport au Japon. Pour plus d’informations, renseignez-vous auprès de l’Office du tourisme ou des bureaux des compagnies de transports.

Déplacements intra-ville

Tout comme les connexions inter villes, les transports urbains sont très efficaces au Japon. Toutes les villes nippones disposent d’un très bon réseau de transport en commun, qui dessert tous les coins de la ville. Ce réseau comprend :

transports en commun, Japon
  • Le métro : présent dans neuf villes (Fukuoka, Kōbe, Kyoto, Nagoya, Osaka, Sapporo, Sendai, Tokyo et Yokohama). C’est assurément le moyen à privilégier pour se déplacer, surtout dans les grandes villes comme Tokyo. En général, les métros japonais sont modernes, fréquents et très rapides.

Afin de pouvoir se situer entre les différentes lignes de métros, un plan de tout le réseau est toujours affichés en japonais et en anglais dans les stations de métro. Notre conseil à vous est d’éviter les heures de pointe. À ces moments de la journée, les métros sont bondés.

  • Le bus : toutes les villes du Japon disposent d’un réseau de bus très bien organisé. Réguliers, modernes et très ponctuels, les bus sont le meilleur moyen pour se déplacer dans les villes où il n’y a ni trains de banlieues, ni métro.

Il est toutefois préférable de ne pas prendre le bus si on ne parle pas japonais ou si on ne connait pas un peu la ville. Les tickets sont vendus à bord du bus.

  • Le tramway : plus d’une quinzaine de villes nippones possèdent un réseau de tramways. Le plus grand de tous est celui de la ville de Hiroshima (8 lignes), tandis que les autres réseaux ne dépassent pas 2 lignes.
  • Les trains de banlieues : ils sont très efficaces pour rejoindre les banlieues autour des grandes villes comme Tokyo et Osaka. Ils sont aussi très pratiques pour circuler à l’intérieur même des villes.
  • Les ferrys : parfaits pour atteindre certaines attractions des villes japonaises et rejoindre les îles aux alentours. Il existe des plusieurs lignes assurant ces liaisons.

En plus de tous ces moyens de transports, on trouve évidemment aussi des taxis au Japon. Propres et très nombreux, ils sont la meilleure solution quand on ne connait rien à la ville. Bien qu’ils soient un peu chers.

Toutefois, il est important de maîtriser un peu le japonais ou d’avoir au moins l’adresse de destination écrite. Sinon, vous n’avez qu’à compter sur la chance pour tomber sur un chauffeur de taxi qui parle anglais (ce qui est assez rare) !

Les taxis au voyant rouge (sur le côté gauche du pare-brise) allumés sont ceux libres, vous pouvez les héler. Mais ne vous précipitez pas d’ouvrir la portière, puisque c’est le chauffeur qui l’ouvre et ferme automatiquement. Notez aussi que les tarifs de taxi sont assez chers.

Sinon, les villes japonaises sont très agréables à parcourir à pieds ou en vélo. Si vous décidez d’opter pour la petite reine, on vous informe qu’il y a plusieurs magasins de locations de vélo dans la plupart des villes. C’est un bon moyen pour se déplacer et éviter les tarifs un peu chers des transports en commun.

Outre les tickets simples pour emprunter les transports urbains, il existe plusieurs cartes qui diffèrent selon les villes. Elles sont très pratiques.

Conduire au Japon

Avec un réseau routier impeccable, la voiture est certainement le meilleur moyen de découvrir le Japon à votre propre rythme. Il est vrai que le réseau de transport en commun est lui aussi très performant, mais vous pouvez parfois avoir besoin d’une certaine indépendance.

Cependant, la conduite au Japon peut s’avérer un peu compliquée. Voici quelques informations à connaître, avant de vous lancer dans l’aventure.

La première chose à savoir, c’est que la conduite se fait à gauche (le volant est à droite), ce qui peut être difficile au début. À cela s’ajoutent les signalisations routières qui sont toutes présentées en caractères japonais, avec une traduction en alphabet latin. Dans les vieux quartiers ou dans les endroits les plus reculés du pays, cette traduction est quasi-inexistante. C’est pourquoi nous vous conseillons de toujours avoir une carte claire, ou un GPS ! De plus, bien que l’état des routes soit satisfaisant, elles sont particulièrement étroites et encombrées, y compris les autoroutes, et se prêtent mal aux voyages sur une longue distance.

Au niveau des limitations de vitesse, il est important de ne pas dépasser :

  • 80km/h sur les autoroutes
  • 50km/h sur les routes
  • 50km/h dans les agglomérations

Le Japon est connu pour ses règles de conduite très strictes. Par exemple, le taux d’alcool toléré est de 0.03 g/l. En cas d’infraction à cette règle, le conducteur peut être sévèrement pénalisé. Tout comme les passagers avec lui, qui seront également punis pour lui avoir permis de conduire en état d’ébriété.

On comprend mieux pourquoi les Japonais conduisent lentement et sont très respectueux du code de la route !

Les autoroutes japonaises sont connues pour être très chères.

Location de voiture

Outres les agences de location de voiture internationales, le Japon regorge d’agences locales. Quand vous en aurez choisi une, il vous faudra obligatoirement présenter votre permis de conduire, ainsi que la traduction l’accompagnant.

Normalement, les voitures de location sont automatiques et équipées d’un GPS. Ce dernier peut parfois être difficile à utiliser, donc n’hésitez à vous renseignement sur son fonctionnement.

En général, louer une voiture au Japon est facile. Le seul problème que vous pourrez rencontrer c’est la barrière de la langue. Rares sont les agences qui ont un personnel parlant anglais. Par contre, quelques-unes d’entre elles ont des petits guides de conversation en anglais très pratique pour communiquer !

1 pass mensuel 9 500 ¥ - 85 €
1L d'essence 154,59 ¥ - 1,3 €
Prix location d'une voiture/ jour À partir de 6 159 ¥ - 55 €
Prix d'un vol intérieur À partir de 5 150 ¥ - 46 €
Prix d'une course de taxi (au Km ou de l'aéroport au centre-ville) 2 677 ¥ - 24 €