Navigue dans le monde

Reviens à la carte Monde
legende_trait Légende
  • legend-region Régions
  • legend-capitale Capitale
  • legend-ville Villes
btn-map
Alternative content
legende_trait Légende
  • > 90
  • entre 90 et 70
  • entre 70 et 50
  • entre 50 et 35
  • < 35

BLOG

le Blog Ready to Go c'est le carrefour des amoureux du voyage et des passionnés des belles découvertes : conseils, vie pratique, classements, astuces, TIPS, études...
L'indispensable pour votre carnet de voyage !

La VanLife de Wake Up and Travel

La VanLife de Wake Up and Travel

 

Voilà bientôt 3 mois que nous sommes sur les routes à découvrir l’Australie.

Après avoir acheté notre van Jozy à Melbourne, nous avons déjà parcouru 10 000 km. Trois mois que nous essayons de partager avec vous nos plus belles photos et vidéos afin de vous faire voyager. Mais il n’y a pas que des cascades rafraîchissantes, des palmiers sur des plages désertes, des promenades en drone au dessus des eaux bleues turquoises… Il y a derrière tout cela une organisation au quotidien !

Pour vous décrire tout cela, nous écrivons cet article où nous allons essayer de tout vous raconter.

Par où commencer… bon déjà, pour faire un Road Trip, il faut un véhicule. Pour que notre van Jozy continue de nous amener partout, il faut en prendre soin : une petite révision ou une grosse réparation (qui sait, on est jamais à l’abris d’un gros pépin). Il faut donc prendre le temps afin de trouver un garage qui soit ouvert, disponible et qui propose des prix raisonnables (si possible).

Ce qu’on fait tous les jours (ou presque !)

Il y a des choses qu’on fait inévitablement chaque jour. Tout commence par le réveil, aux alentours des 6h30 (7h30 pour Jess). Le soleil se lève souvent vers 5h donc il fait déjà très chaud dans le van, surtout quand nous ne sommes pas stationnés à l’ombre… Se lever tôt n’est pas dans nos habitudes, mais en Road Trip on y arrive plutôt bien. Il faut dire que l’on se couche tôt aussi (vers 21h).

Dès que j’ouvre les yeux (Guillaume) j’attrape mon téléphone ou mon ordinateur (voire les deux) et je commence le « geekage » version réseaux sociaux. C’est très varié. Je peux préparer un nouveau montage vidéo ou répondre aux commentaires et aux questions de nos abonnés.
On dois gérer aussi ses propres emails, chercher des informations concernant notre itinéraire, un job, des bons plans de backpackers…

Une fois que tout le monde est (enfin) réveillés c’est l’heure du petit déjeuner. Si nous sommes dans un freecamp, aucun problème. Mais si nous sommes garés dans une rue, alors on déplace le van afin d’être dans un endroit approprié pour petit-déjeuner. Café, biscuit, jus d’orange, céréales… digne d’un vrai petit déjeuner d’hôtel. Un petit pipi, un brossage de dents, parfois même une douche froide (le grand luxe !) et on prend la route vers nos activités de la journée.

Midi approche, le ventre commence à gargouiller, on essaye le plus souvent de trouver un endroit sympa pour manger. Sur la côte Est notamment, il y a de nombreuses aires de repos sur la Highway, ou bien, si nous sommes en ville, les parcs offrent des aires de picnic avec tables, bancs et barbecue. Il y a très souvent des robinets pour faire la vaisselle. C’est un élément très important dans nôtre quête de l’endroit parfait. La vaisselle doit être faite quasiment après chaque repas car il y a peu de vaisselle disponible dans le van. Si l’eau est potable (le rêve absolu), on en profite pour recharger nos bidons et bouteilles. Pour la traversée du désert, nous avions même un jerrican de 30L sur le toit du van, « just in case ».

On passe pas mal de temps sur internet (heureusement qu’il est là lui) pour trouver des infos, calculer nos itinéraires, parfois c’est la météo qui décide pour nous (surtout si le mauvais temps arrive), calculer le prochain freecamp pour passer la soirée, la prochaine station essence (et la moins cher)…

Étant donné que la nuit tombe vers 18h30, nous essayons d’être installés dans un freecamp et de manger avant qu’il ne fasse trop sombre. Une fois la nuit tombée, les insectes sont de sortie et se font un plaisir de venir dans vos oreilles, yeux, bouche, assiette. Et c’est très énervant !

Tu as aimé cette actu ?

Partage-la
Cet article vous a-t-il plu ? oui OUI non NON

Tu peux lire aussi

S'inscrire à la Newsletter