Navigue dans le monde

Reviens à la carte Monde
Légende
  • Régions
  • Capitale
  • Villes
Alternative content
Légende
  • > 90
  • entre 90 et 70
  • entre 70 et 50
  • entre 50 et 35
  • < 35

Japon : découvrez nos vidéos & interviews

Japon

Noho Travels : le parcours d'un PVTiste au Japon

avril 09, 2019
japon

Carte d’identité du voyageur

  • Prénom : Arnaud / Noho Travels
  • Age : 31
  • Ville d’origine : Marseille
  • Destination de départ : Japon
  • Durée de l’expérience : 5 mois

Qui es-tu Noho ? Parle-nous de toi et de ton parcours 

Avant tout je suis Marseillais ;)

J'ai crée mon agence marketing en 2015. Après une année à mouiller le maillot pour mon entreprise depuis chez moi, je réalise que je peux faire pareil depuis n'importe quel coin de la planète. C'est alors que je me suis lancé dans un tour du monde 14 mois. Après un retour de plusieurs mois dans la cite phocéenne, je suis reparti sur les routes à la découverte de l'Asie.

Au début, j’avais créé mon compte Instagram @nohotravels pour partager des photos avec mes proches et leur raconter mes aventures; aujourd’hui j’ai plus de 10K d’abonnés et je lance mon blog, ma page Facebook et ma chaîne Youtube.

Pourquoi Noho ? Tout simplement parce que c'est le surnom que me donne ma petite soeur depuis toujours... Coeur ! Coeur ! Coeur !

Pourquoi es-tu parti au Japon ? Et dans quel cadre ?

Au Japon, je voulais expérimenter une vie quotidienne dans une grande ville de plusieurs millions d'habitants. Pour cela, j'ai décidé de prendre un PVT pour y séjourner plusieurs mois.

C'est comme cela que je restais 5 mois à Osaka et à voyager dans les alentours.

Qu’est ce qui t’as le plus attiré sur cette destination ? Qu’apprécies-tu le plus au Japon ?

Sans aucun doute la gastronomie japonaise qui est beaucoup plus riche et varié que les simples sushis que nous connaissons.

Durant la préparation de ton voyage, tu t’es aidé de sites internet ou bouquins ?

Pour ma part, j'utilise très peu les sites internet ou les guides. Je préfère demander directement sur place aux habitants. Cela m'arrive de passer à côté d'attractions touristiques, mais je découvre la vie locale et voyage en dehors des sentiers battus.

Qu’est ce qui t’as le plus frappé en arrivant dans le pays ? Quel a été ton dépaysement le plus fort ?

Les rapports sociaux sont très différents de la France et encore plus de Marseille. Les Japonais sont moins tactiles ou chaleureux, mais respectent parfaitement l'espace vital des autres personnes.

Donc autant dire que cela m'a fait bizarre de passer 5 mois sans faire la bise à quelqu'un pour dire bonjour.

Le Japon est connu pour ses grandes différences culturelles… Quels sont les plus gros clichés que tu as constatés  ?

Les Japonais consacrent leur vie a leur travail. Je savais déjà qu'ils étaient capable de rester tard au travail mais ce que je ne savais pas, c'est qu'ils le font principalement pour une question d'image. Personnellement, j'imaginais les Japonais ultra-efficace étant donne qu'ils sont souvent a la pointe d'un point de vue des technologies. Mais ils ne sont absolument pas efficace au travail. Ils préfèrent prendre plus de temps pour une mission, comme cela ils restent plus longtemps aux bureaux. Ainsi, leurs collègues et leur boss auront une bonne image d'eux.

Qu’est-ce que cette expérience t’a apportée sur le plan personnel ?

Le calme des Japonais m’a permis d’apprendre le sang-froid… Enfin d’être un peu moins sanguin !

Tu as une anecdote drôle ou folle à partager ?

J’ai été confronté au typhon le plus puissant de l’histoire moderne du Japon. Une journée de pluie et de vent qui se sont intensifiés en début d’après-midi… Une heure de tempête avec des vents dépassant les 200km/h… Une heure où tout le monde reste renfermé dans un bâtiment pour éviter les panneaux volants, les chutes d’arbres,…

Tu as fait des rencontres et visites intéressantes ?

Étant à Osaka, j’avais la chance d’être bien situé pour visiter Kobe, Kyoto, Nara et la péninsule de Wakayama.

Les transports en commun japonais sont réputés et notamment les trains… Peux-tu nous en dire davantage ?

Tout d’abord, il vaut mieux être à l’heure car eux ne seront pas en retard.

La circulation est très bien organisée et respectée. Les Japonais attendent dans une ligne que les passagers sortent du train pour pouvoir rentrer.

À l’intérieur des wagons, les passagers respectent le silence… Ce qui est dur pour un gars du sud comme moi…

Quels conseils pourrais-tu donner à des jeunes qui veulent partir au Japon, que ce soit pour le voyage, un PVT ou des études ? À quelle période partir ?

Je leur conseillerai d’apprendre quelques mots de japonais avant de partir car les Japonais ne parlent pas du tout anglais… Encore moins que les Français. Je leur conseillerai de partir entre mars et juin ou septembre et décembre.

Parle-nous de la nourriture, la cuisine japonaise 

La cuisine japonaise est excellente. Elle est clairement dans mon TOP 5 des gastronomies mondiales. Pour les voyageurs qui passent par Osaka, je leur conseillerais les Takoyaki et les Okonomiyaki.

Quel souvenir gardes-tu de la cérémonie du thé ?

Je garde le souvenir d’un instant très raffiné, la cérémonie de thé au Japon, où chaque mouvement du maître du thé à un sens et une importance dans la qualité du thé.

Ou as-tu logé lors de ton séjour ? Comment as-tu trouvé tes logements et comment étaient-ils ?

Je suis resté dans la même auberge à Osaka où il y a un bar avec de nombreux habitués japonais ce qui m’a permis de rencontrer de nombreuses personnes.

Coté budget… Combien t’a coûté ce voyage ? Et le coût de la vie sur place ?

Étant hébergé gratuitement, j’ai réussi à réduire considérablement mon budget.

Au final, j’étais donc à un budget quotidien de 15€.

Le Japon est réputé pour sa vie nocturne… as-tu fait des sorties ?

Les principales soirées que j’ai pu faire était dans des bars typiques japonais ou dans des karaokés.

Parle-nous de ton expérience dans la péninsule de Wakayama ?

Mon treck de 3 jours dans la péninsule de Wakayama était un pèlerinage bouddhiste plus connu sous le nom de Kumano Kodo.

Une expérience qui m’a permis de découvrir la campagne japonaise et de découvrir des paysages montagneux.

La France t’a-t-elle manquée pendant ce séjour ?

Oui, surtout la cuisine française !

Si tu devais constituer un petit sac d’éléments essentiels pour survivre au Japon, tu mettrais quoi dedans ?

Un dictionnaire pour pouvoir échanger avec les Japonais.

Quels conseils donnerais-tu à ceux qui souhaitent partager leurs photos et vidéos de voyages sur internet via des blog, Instagram…

Je leur conseillerais d’être authentiques et de faire avant tout ce qu’ils aiment. Ils rencontreront petit à petit leur public.

Je conseillerais aussi de parler avec ses abonnés pour apprendre à les connaître plutôt que de chercher des ‘like’.

Après Ready to Go, quels sont les profils Instagram (en lien avec le voyage) que tu suis ?

Pour moi, la base c’est de suivre :

  • @alexvizeo
  • @mesptitsboutsdumonde
  • @littlegypsyblog
  • @mademoiselle-voyage
  • @onedayonetravel
  • @1duvetpour2

Et bien sur Ready to Go, comme vous l’avez mentionné au début.

Tu viens de monter ton blog ? Peux-tu nous en dire davantage…

J’ai voulu faire un blog à l’image de mes voyages, c’est a dire authentique et en dehors des sentiers battus. Je référence notamment les conseils que les locaux ont pu me donner.

Ce que j’essaie surtout de faire c’est de proposer quelque chose différents des guides. Tout le monde, c’est qu’il y a le Machu Picchu au Pérou.

Rendez-vous sur NohoTravels.com

Tu as aimé cette actu ?

Partage-la
Cet article vous a-t-il plu ? oui OUI non NON
Regardez aussi :
blog
Street food au cœur d'Osaka : on l'a testé pour vous !
juillet 19, 2018
japon
blog
Voyage au Japon en 1 minute
septembre 05, 2019
japon
blog
Le récit d’une journée cauchemardesque au cœur du typhon » !
septembre 06, 2018
japon